•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prix à la pompe : l’opposition presse le NPD d’agir

Chargement de l’image

Selon Ressources naturelles Canada, le prix moyen de l'essence ordinaire à travers le pays a atteint 2,06 $ le litre lundi, un sommet sans précédent.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Les partis d'opposition de la Colombie-Britannique demandent au gouvernement néo-démocrate de prendre des mesures pour contrer la flambée des prix de l'essence, dont le prix moyen à Vancouver s’est établi lundi à 2,34 $ le litre, un record au Canada.

Pour endiguer les répercussions de la hausse des prix du carburant sur le pouvoir d’achat des Britanno-Colombiens, le Parti libéral de la Colombie britannique souhaite que les taxes provinciales sur l'essence soient suspendues et qu'un rabais unique soit offert aux automobilistes par le biais du crédit d'impôt pour les mesures climatiques.

Lundi, à l'Assemblée législative, le député libéral de Kootenay-Est, Tom Shypitka, a également demandé au gouvernement néo-démocrate de suspendre les taxes d'importation cachées sur l'essence importée de l'Alberta en Colombie-Britannique.

Nous avons présenté trois mesures simples qui peuvent immédiatement ramener le contrôle sur les prix et aider les gens à joindre les deux bouts en cette période troublante, a déclaré M. Shypitka.

Vendredi dernier, le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a demandé au public de réduire les déplacements et affirmé que la décision de réduire les taxes serait irréfléchie et n'offrirait qu'un modeste allégement.

Il a aussi expliqué qu'il avait demandé au ministre des Finances de présenter un ensemble d'initiatives, car il ne s'agit pas d'une question à court terme.

En attendant, il a encouragé la population à réduire ses dépenses en matière de déplacement dans la mesure du possible, en prenant les transports en commun, par exemple.

Gratuité des transports en commun?

Dans un communiqué, la cheffe du Parti vert de la Colombie-Britannique, Sonia Furstenau, a indiqué lundi que les néo-démocrates devraient rendre les transports en commun gratuits pour les quatre prochains mois.

Le premier ministre Horgan a dit que les gens devraient prendre l'autobus parce que le prix de l'essence est hors de portée. Il peut prendre une mesure importante aujourd'hui pour aider les Britanno-Colombiens à économiser de l'argent et à réduire le nombre de voitures sur les routes, écrit Sonia Furstenau.

Selon le Parti vert, la gratuité des transports en commun durant l'été pourrait permettre aux Britanno-Colombiens d'économiser jusqu'à 724 $ au cours des quatre prochains mois.

Ce gouvernement a choisi de continuer à subventionner les compagnies pétrolières et gazières à hauteur de 1,3 milliard de dollars, alors même qu'elles réalisent des bénéfices records grâce à la hausse des prix de l'essence, aux dépens des Britanno-Colombiens, ajoute la cheffe du parti vert.

Des prix records

D'après Ressources naturelles Canada, le prix moyen de l'essence ordinaire à travers le pays a atteint 2,06 $ le litre lundi, un sommet sans précédent.

La moyenne a fait un bond de 9 cents par rapport au record de 1,97 $ le litre établi la semaine dernière, et a augmenté d'environ 30 cents le litre depuis la mi-avril.

Lundi, les prix étaient en moyenne d'environ 2,34 $ le litre à Vancouver, de 2,09 $ le litre à Toronto et d’un peu moins de 1,69 $ le litre à Edmonton. 

Les prix de l'essence sont élevés depuis la fin du mois de février, lorsque le pétrole a grimpé à environ 100 $ le baril après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Il a bondi à plus de 110 $ le baril la semaine dernière.

La reprise de la demande mondiale, avec l'assouplissement des restrictions liées à la COVID-19, et les problèmes d'approvisionnement de longue date contribuent aussi à l'envolée historique des prix du carburant, affirment des experts.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !