•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mince ligne bleue désormais interdite sur l’uniforme des policiers de Saskatoon

Chargement de l’image

Après l’émergence du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis, le symbole Thin Blue Line a été repris par des groupes extrémistes.

Photo : Radio-Canada / Amazon

Radio-Canada

Selon un rapport présenté aux membres du Conseil de police de Saskatoon, des symboles controversés portés pas certains agents ne sont pas autorisés sur les uniformes de la police.

En janvier, le Conseil de police de Saskatoon a demandé au Service de police de rédiger un rapport concernant la mince ligne bleue, appelée Thin Blue Line en anglais, qu'on trouve sur certains écussons.

Selon la police de Saskatoon, la mince ligne bleue symbolisait à l’origine le courage des policiers dans l’exercice de leurs fonctions. Cependant, après l’émergence du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis, le symbole a été repris par des groupes extrémistes.

Le détournement de ces symboles à des fins autres que celles prévues est offensant pour tout citoyen qui connaît leur véritable signification, peut-on lire dans le rapport.

Le Service de police de Saskatoon a fait remarquer que ni son chef, Troy Cooper, ni la Commission de police de la Saskatchewan n’avaient autorisé le port de ces écussons sur les uniformes.

Le rapport indique aussi que seuls les symboles expressément permis par la politique de la police de Saskatoon ou les règlements du Municipal Police Clothing and Rank Regulations sont autorisés. La mince ligne bleue ne fait pas partie des symboles autorisés sur l’uniforme.

La question a été soulevée après qu’un homme de la région, Graham MacDonald, eut remarqué que plusieurs patrouilleurs portaient ces écussons l’an dernier. Il s’est demandé s’ils étaient officiellement autorisés sur les uniformes.

Graham MacDonald se dit satisfait de la façon dont la police de Saskatoon gère le problème.

Ces écussons ne représentent pas, à mon avis, les idéaux que veut véhiculer la police, dit-il. Surtout que la police est en quelque sorte un groupe distinct du reste de la collectivité.

Par le passé, d’autres services de police ont refusé ces écussons. En mars, la Commission de police de Calgary a décidé que les agents ne seraient pas autorisés à les porter.

De plus, la Gendarmerie royale du Canada a envoyé une note de service aux agents en 2020, indiquant que les écussons ne pouvaient pas être portés sur les uniformes.

L’Association des policiers de Saskatoon n’était pas disponible pour commenter.

Le rapport sera discuté à la réunion du Conseil de police jeudi.

D’après les informations de David Shield

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !