•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dizaine de résidences évacuées à Albanel le long de la rivière Mistassini

Inondation d'une partie de la rue Principale à Girardville.

L'eau a pris possession d'une partie de la rue Principale à Girardville.

Photo : Radio-Canada / Andréanne Larouche

Radio-Canada

Les occupants d'une dizaine de résidences des chemins des Eaux vives, de l'Écluse et Joseph-Eugène à Albanel sont évacués en raison de la montée des eaux de la rivière Mistassini.

Ces chemins sont tous deux situés en bordure de la rivière. Le maire Dave Plourde a indiqué que ces secteurs sont régulièrement touchés au printemps.

Il a demandé l'aide de la sécurité civile et des pompiers de Dolbeau-Mistassini pour évacuer les résidents touchés.

Je suis sur place pour aller voir un peu l’état de la situation, mais oui on va être avec la sécurité civile. On a quelques résidents qui ont été avisés de façon préventive de quitter. Il y en a qui sont déjà en train de quitter. On va les obliger à quitter le secteur. Les chemins commencent à avoir de l’eau un peu, donc on évacue sinon on ne sera plus capable d’aller chercher les gens, a-t-il mentionné en entrevue en fin d’après-midi mardi.

Du côté de La Doré, un débordement d'eau a occasionné un bris majeur sur le chemin du Lac-Rond. La circulation, essentielle seulement, est permise sur une seule voie.

Des pannes au Lac-Saint-Jean

Des pannes électriques ont aussi frappé divers secteurs du Lac-Saint-Jean.

À 19 h 45, il y avait 1460 clients d'Hydro-Québec touchés par des pannes dans la MRC du Domaine-du-Roy, dont environ 800 à La Doré et 500 à Roberval.

La route 167 fermée puis rouverte

La route 167, dans la réserve faunique Ashuapmushuan, a été fermée pendant 24 h, en raison d'accumulations d'eau aux environs du km 134.

Le lien routier entre le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le secteur de Chibougamau-Chapais a donc fermé en raison de cette inondation qui entravait la circulation routière.

La circulation a finalement pu reprendre entre La Doré et Chibougamau mercredi matin. La route qui mène vers la communauté d'Obedjiwan demeure cependant fermée pour une durée indéterminé, aussi en raison d'accumulations d'eau sur la chaussée dans divers secteurs. Le pont H024-031 dans la ZEC des passes est aussi fermé pour la même raison. Un trajet de contournement est prévu.

Deux rivières en plus

Lundi, la sécurité civile du Saguenay-Lac-Saint-Jean avait mis sous surveillance quatre cours d’eau, soit les rivières Ashuapmushuan, Mistassibi et Mistassini, au Lac-Saint-Jean, ainsi que la rivière aux Sables, à Saguenay.

Deux rivières se sont ajoutées mardi, soit la rivière aux Saumons et Ouiatchouan. La rivière Ashuapmushuan est en inondation moyenne et la rivière aux Saumons, dans le même secteur, a été déclarée en inondation mineure aux alentours de 19 h 30 mardi.

Alerte levée par Environnement Canada

Par ailleurs, l'alerte météorologique de pluie pour le Lac-Saint-Jean a été levée à 15 h 12 par Environnement Canada.

À l’opposé, un avis de gel est en vigueur pour la Saguenay pour la nuit de mercredi à jeudi.

Selon le météorologue André Cantin, c'est déjà plus de 100 mm qui sont tombés à certains endroits au Lac-Saint-Jean.

Une quinzaine de millimètres sont attendus ce soir et cette nuit au Lac-Saint-Jean. Une quarantaine de millimètres additionnels pourraient être reçus au cours de la fin de semaine.

Le niveau du lac Saint-Jean élevé

Rio Tinto prévoit que le lac Saint-Jean atteindra un niveau de 16,5 pieds autour du 19 mai et continuera sa montée. Il se situe présentement à 15,2 pieds. Selon les prévisions, il y a 50 % de chances que le lac atteigne le niveau maximal permis de 17 pieds, souligne l'entreprise dans l'infolettre À prop'EAU publiée mardi. En principe, le niveau maximal est de 16,5 pieds, mais une période de 12 jours est possible jusqu'à 17 pieds.

La montée rapide s'explique par la combinaison de trois phénomènes. Il y a d'abord eu du temps chaud qui a accéléré la fonte, puis les quantités importantes de pluie qui tombent à peu près au moment où la pointe de crue était attendue, soit jeudi de cette semaine.

L'entreprise a ajouté que les fortes pluies ont surtout eu des impacts sur les débits des rivières Ashuapmushuan et Mistassini. Le débit est également plus élevé que la normale sur la rivière Péribonka.

Pour le moment, toutes les vannes d'évacuation sont ouvertes à 100 %, ce qui signifie qu'il n'est pas possible de faire sortir plus d'eau du lac Saint-Jean en cas de besoin.

La municipalité de Roberval a d'ailleurs averti ses citoyens que la situation est évaluée de façon constante. Nous demeurons présentement en communication constante avec la sécurité civile, Rio Tinto et les représentants du milieu. Nos équipes surveillent également la situation sur le terrain, bien qu’il n’y ait pas d’enjeu actuellement, est-il écrit dans un message publié sur la page Facebook de Roberval.

À Girardville

La circulation est interrompue sur la rue Principale à Girardville, dans le nord du Lac-Saint-Jean, à la suite de l’inondation d'une partie de l’artère.

L’eau s’est accumulée dans les dernières heures, alors qu’un ruisseau est sorti de son lit. Aucune évacuation n’a été nécessaire pour le moment, mais un détour a été mis en place vers la municipalité de Saint-Thomas-Didyme en raison du flux important de circulation dans ce secteur.

Comme on a quand même beaucoup de transport qui se fait dans le fond du village pour aller à Résolu et ce genre de choses, on a préféré mettre nos gens en sécurité et leur proposer un itinéraire secondaire pour qu’on soit certain qu’il n’y ait pas d’accident et que ça ne se dégrade pas encore plus. Les routiers ont l’habitude de prendre cette route-là, précise le maire de Girardville, Vincent Beckert.

Chargement de l’image

Vincent Beckert est le maire de Girardville.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Ce n’est pas le seul endroit problématique à l’heure actuelle dans la région. Une partie du chemin de la Rivière-Valin, à Saint-David-de-Falardeau, a aussi été inondée.

Chargement de l’image

Une partie du chemin de la Rivière-Valin, à Saint-David-de-Falardeau, a été inondée.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !