•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des affiches électorales d’une candidate autochtone vandalisées en Ontario

Chargement de l’image

L'une des affiches vandalisées

Photo : @KrystalKwe123/Twitter

Radio-Canada

Des messages racistes et misogynes ont été inscrits sur des pancartes de la candidate du Parti vert dans la circonscription de Simcoe-Nord, Krystal Brooks.

Ce genre de vandalisme et d'abus est inacceptable et n'a pas sa place en politique, dénonce le chef des verts en Ontario, Mike Schreiner, dans un communiqué.

Il qualifie les messages inscrits sur des affiches de sa candidate de haine raciale et misogynie.

M. Schreiner se dit très fier d'avoir Mme Brooks dans son équipe. Elle est une voix forte et a du vécu, elle mérite d'être entendue à Queen's Park, dit-il.

Dans une vidéo diffusée dans les médias sociaux, Mme Brooks, qui appartient à la Première Nation Rama, affirme que la politique ne nous a jamais accueillis les bras ouverts.

En me portant candidate, je savais que ce genre de choses pouvait se produire. Mais ça ne rend pas les choses plus faciles à vivre maintenant que j'en suis victime, ajoute-t-elle.

« C'est exactement pour ça que les victimes/survivantes de la traite de personnes gardent le silence. C'est aussi pour ça que vous ne voyez pas beaucoup de BIPOC [Noirs, Autochtones et personnes de couleur] et de LGBT2QS en politique. »

— Une citation de  Krystal Brooks, candidate des verts

La candidate de la région d'Orillia, au nord de Toronto, dit se sentir très triste (vidéo en anglais) :

Racisme dans la campagne

Au début de la campagne électorale, des messages haineux avaient aussi été inscrits sur des pancartes de la candidate libérale Mitzie Hunter à Toronto.

Par ailleurs, le chef progressiste-conservateur Doug Ford a dû défendre le ministre sortant de l'Éducation, Stephen Lecce, relativement à sa participation à une vente fictive d'esclaves lorsqu'il était étudiant universitaire.

Le scrutin provincial aura lieu le 2 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !