•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau très bas de la rivière Gatineau cause des problèmes à des résidents

Chargement de l’image

Certains résidents s'inquiètent de l'impact de la baisse des niveaux d'eau sur la faune.

Photo : Gracieuseté Heather Horak

Radio-Canada

Les travaux qu’Hydro-Québec mène actuellement à la centrale hydroélectrique de Chelsea ont des conséquences fâcheuses pour les résidents qui vivent le long des berges de la rivière Gatineau.

Pour assurer la pérennité de nos installations, on a entrepris des travaux à la centrale de Chelsea. Le projet touche le tablier du barrage et les accès et sorties d’urgence. Et pour une courte période, jusqu’à la fin du mois de mai, on a dû abaisser le niveau de la rivière à 96 mètres pour installer de manière sécuritaire, pour nos travailleurs, une plateforme pour pouvoir faire nos travaux, explique Alain Paquette, porte-parole d’Hydro-Québec en entrevue à l’émission Les Matins d’ici.

Cette baisse du niveau de l’eau, Daniel Drew, résident de Chelsea, l’observe tous les jours.

On voit des îles apparaître en plein milieu de la rivière, qui est une rivière assez large. C’est quelque chose sans précédent. Il y a eu des baisses en 2017 et en 2019, lors des inondations, mais jamais de l’ampleur qu’on voit aujourd’hui, décrit-il.

« On teste les limites de l’amitié quand on se présente chez les gens à 5 h 30, le matin, pour prendre une douche. »

— Une citation de  Daniel Drew, résident de Chelsea

Et cette situation n’est pas sans conséquence sur son quotidien depuis plus de 15 jours.

Pour moi, personnellement, c’est de vivre dans des conditions tiers-mondistes. [...] Il n’y a plus d’eau du tout parce que mon approvisionnement en eau se fait dans la rivière et le niveau a tellement baissé que la valve par laquelle entre l’eau, normalement, est à sec. Pas d’eau du tout depuis un mois, des vendredis soirs dans des buanderies... Pour ce qui est de la vaisselle, on ne peut pas la mettre dans des sacs de vidanges et amener ça ailleurs. Pour ce qui est des eaux usées, je vais passer par-dessus les détails…

Chargement de l’image

Certains résidents transportent des fournitures essentielles à l'aide d'un bateau ponton. La baisse des niveaux d'eau a laissé certaines embarcations bloquées pendant une grande partie du mois

Photo : Gracieuseté Heather Horak

Hydro-Québec se dit consciente de la gêne occasionnée pour les résidents. Pour la longue fin de semaine à venir, un répit leur sera accordé, annonce M. Paquette.

Et, par la suite, on va devoir de nouveau abaisser le niveau de la rivière, prévient-il toutefois. Mais d’ici la fin du mois de mai, on va pouvoir rehausser [le niveau de l’eau] durant les travaux qui vont s’échelonner jusqu’à l’automne. Le niveau va être maintenu tout près de 97 mètres, donc il ne devrait pas y avoir de problèmes pour les citoyens qui vivent le long de la rivière.

En attendant, le maire de Chelsea, Pierre Guénard, indique que la Municipalité travaille actuellement pour fournir de l'aide aux résidents touchés, car, rappelle-t-il, les travaux doivent se faire.

Chargement de l’image

Pierre Guénard a été élu maire de Chelsea en novembre 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

On est à recenser quels résidents sont affectés. Avec la collaboration d’Hydro-Québec, nous allons tenter de les rejoindre pour leur permettre un approvisionnement en eau potable pour le reste de la durée des travaux qui devraient se terminer à la fin du mois, a-t-il indiqué en entrevue à ICI Ottawa-Gatineau.

Jusqu'ici, trois résidents se sont manifestés. Il invite les autres personnes concernées à contacter la Ville.

Par ailleurs, la Municipalité a émis un communiqué mardi soir afin de prévenir ses citoyens que mercredi, dès 7 h, le Service des travaux publics doit procéder à la réparation d’une conduite sur son réseau d’aqueduc. Cette intervention va cependant occasionner une coupure d'eau dans le secteur est du réseau d'aqueduc.

Suivant la réparation de la conduite, un avis préventif d’ébullition d’eau sera lancé sur l’ensemble du territoire desservi par le réseau d’aqueduc.

La Municipalité a tenu à s'excuser des inconvénients causés par la situation. Elle invite les citoyens qui désirent recevoir de plus amples informations à communiquer au 819-827-1124, poste 216.

Un citoyen dénonce un manque de communication

M. Drew dénonce le manque de communication d’Hydro-Québec dans ce dossier.

Tout ça est fait d’une façon cavalière. On n’a pas averti les gens qui vivent sur les berges de la rivière Gatineau. Ça s’est fait sans préavertissements. Il y a eu un communiqué très vague, très général, que j’ai lu. J’ai appelé au numéro Info-travaux, pas de retour d’appel. On est laissés pour compte!

Le représentant d’Hydro-Québec assure que des efforts ont été faits pour communiquer cette information, mais il promet de tenir compte des avis des résidents pour de futurs projets.

On a eu des collaborations avec les municipalités qui ont relayé l’information sur leur site web. On a fait une publication Facebook géolocalisée… Mais effectivement, tout est perfectible et à la lumière des commentaires qu’on a reçus, évidemment, on va explorer d’autres avenues pour s’améliorer dans le futur.

Avec les informations de Nafi Alibert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !