•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté LGBTQ va fêter cet été à Broad Cove

Elles sont debout devant la mer.

Wanda Crocker et Gerry Rogers, résidentes de Broad Cove espèrent accueillir de nombreuses personnes à la célébration prévue pour cet été.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Radio-Canada

Un événement planifié pour cet été à Broad Cove, à Terre-Neuve, vise à rassembler la diaspora LGBTQ de la province et à célébrer l’histoire de la communauté lesbienne locale.

L’événement intitulé « Come Home Queer » s’inspire du slogan touristique provincial « Come Home Year », qui invite les Terre-Neuviens-et-Labradoriens expatriés à visiter leur province d’origine cet été.

Il aura lieu du 15 au 17 juillet. Une trentaine de lesbiennes, originaires de Saint-Jean pour la plupart, se sont installées à Broad Cove durant les 30 dernières années.

L’organisatrice Gerry Rogers compte présenter un spectacle de l’artiste Kellie Loder et des lectures par des auteurs, notamment par l’écrivaine Eva Crocker. Il s’agit de célébrer l’histoire de la communauté LGBTQ et de contrer des mythes.

Le milieu rural de Terre-Neuve-et-Labrador n’est pas régressif, explique Gerry Rogers, une retraitée qui s’installe à son tour à Broad Cove. Elle souligne que plusieurs personnes ont maintenant des enfants ou des petits-enfants, d’autres proches ou des amis qui sont queers dans cette communauté où règne l’acceptation.

La communauté LGBTQ de Broad Cove

Wanda Crocker a expliqué lors d’une entrevue précédente qu’elle s’est installée à Broad Cove avec sa conjointe en 1989 et qu’elles ont ensuite commencé à inviter des amies, dont Gerry Rogers.

Leurs invitées campaient dans la cour durant les fins de semaine, attirant les regards curieux du voisinage. Elles ont ensuite commencé à acheter des maisons dans la communauté.

Par la suite, Broad Cove et ses voisines Small Point, Blackhead et Adam's Cove ont fusionné. La communauté compte environ 385 résidents, selon Statistique Canada.

L’homophobie ne figure pas dans l’histoire de Broad Cove, selon Mmes Rogers et Crocker. Elles expliquent que certains résidents étaient mal à l’aise au début de voir la population LGBTQ augmenter, qu’un homme muni d’un couteau s’était même mis à la recherche de Mme Crocker un soir, mais la communauté a fini par les considérer comme des membres plutôt que comme des étrangères.

Wanda Crocker avait porté plainte contre l’homme au couteau. Ce dernier a communiqué avec elle des années plus tard pour lui présenter des excuses.

Broad Cove a accueilli un défilé de la fierté l’an dernier. Deux amies de Mme Crocker, Sue Rose et Katherine Burgess, siègent au conseil municipal.

Beth Lacey et Pauline White se sont mariées à Broad Cove en 2008. Beaucoup de résidents ont assisté aux noces et à la fête par la suite, souligne Mme Lacey. La soirée a été très inclusive, dit-elle, et la communauté a fait beaucoup de cadeaux aux nouvelles mariées.

Wanda Crocker espère que les gens participeront aussi en grand nombre à l’événement cet été. C’est un bon moment pour fêter, dit-elle, en ajoutant qu’elle n’aurait pu imaginer cela il y a 30 ans.

Avec les renseignements de la Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !