•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mandat d’arrêt pancanadien contre Talal Amer en lien avec une collision mortelle à Calgary

Chargement de l’image

Talal Amer est connu par la police pour son implication dans d'autres affaires criminelles (16 mai 2022).

Photo : Fournie par le Service de police de Calgary

Le Service de police de Calgary (CPS) a annoncé lundi un mandat d’arrêt contre Talal Amer, en lien avec l’affaire dite de rage au volant à l’origine de la collision ayant entraîné la mort d’une femme de 40 ans et mère de 5 enfants, la semaine dernière.

L’homme recherché, 29 ans, est sous le coup de sept chefs d’accusation. Il est notamment accusé de tentative de meurtre, d'homicide involontaire et de possession illégale d'une arme à feu dont le numéro de série a été effacé, explique la police par voie de communiqué.

L’avis de recherche et le mandat d’arrêt pancanadien lancés à son sujet font suite à un incident initialement qualifié de rage au volant survenue le mardi 10 mai à Calgary.

Cet incident, qui a été marqué par une folle course-poursuite entre deux véhicules ainsi que par des coups de feu, a coûté la vie à une conductrice innocente. Angela McKenzie se trouvait malencontreusement aux lieux de l’accroc, à l’intersection de la 36e Rue et de la 17e Avenue, lorsque sa voiture et celle d’une autre personne ont été violemment percutées. La mère de 5 enfants n'a pas survécu.

Talal Amer, seul responsable du drame

Après une enquête approfondie, la police calgarienne pense désormais qu’il s'agissait davantage d’une fusillade ciblée plutôt que d’un cas de rage au volant qui aurait dégénéré.

Talal Amer, seul à bord d’une Chevrolet Silverado rouge, serait le principal acteur de l'affaire et l’occupant du deuxième véhicule ― de marque Volkswagen Jetta ― sa cible. Contrairement à ce que croyait la police, ce dernier n’a pas tiré de coup de feu, rectifie le communiqué.

Les enquêteurs se sont notamment appuyés sur l’analyse minutieuse des images de vidéosurveillance ainsi que sur les récits des témoins pour parvenir à se faire une idée précise et détaillée de son instigateur, explique l’officier Sean Gregson de l'unité des homicides des services de police de Calgary.

« Nos enquêteurs ont travaillé jour et nuit pour identifier la personne responsable de la mort tragique de Mme McKenzie [...], et nous pensons que Talal Amer en est le seul responsable. »

— Une citation de  Sergent d’état-major Sean Gregson, CPS

Cet incident est une démonstration de violence insouciante et insensée dans notre communauté, ajoute l'agent de police.

Un malfaiteur connu qui se disait repenti

Talal Amer est un homme bien connu des services de police, notamment pour des faits remontant à 2015 et pour lesquels il a été condamné, après avoir plaidé coupable d'avoir déchargé imprudemment une arme à feu et de complot en vue de faire du trafic de drogue dans une affaire qui a coûté la vie à quatre personnes.

Il a purgé quatre des sept années de la peine prononcée contre lui et un de ses frères en mai 2019. Au moment de recevoir sa peine, l’homme avait dit s’employer à quitter le milieu du crime, auquel appartenaient également deux de ses cousins.

L’accusé fait 1,81 m et plus de 104 kg et a les yeux et les cheveux bruns, précise la police, qui invite les membres du public à communiquer avec elle s'ils possèdent de l'information à son sujet en composant le 403-266-1234 ou en encore, pour ceux qui désirent l'anonymat, avec Échec au crime (Nouvelle fenêtre) au 1-800-222-8477.

Avec des informations de Meghan Grant

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.