•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des éoliennes pour les serres du Sud-Ouest de l’Ontario

Chargement de l’image

Un projet pilote vise à offrir de l'énergie verte aux serres de la région.

Photo : Radio-Canada / Chris Ensing/CBC

Radio-Canada

La possibilité d'utiliser des éoliennes pour alimenter les serres du sud-ouest de l'Ontario en électricité propre et en hydrogène est au cœur d'un nouveau projet pilote.

Le projet Hydrogen Integrated Greenhouse Horticultural Energy (HIGH, Énergie pour serre horticole intégrée en hydrogène, traduction libre) est une collaboration entre l'Université de Windsor, l'Ontario Greenhouse Vegetable Growers (OGVG, Producteurs de légumes de serre de l'Ontario, traduction libre) et Kruger Energy.

Il propose de construire une installation commerciale qui utilise l'énergie éolienne captée localement et la transforme en électricité et en hydrogène pour les serres qui cultivent des tomates, des poivrons, des concombres, des fraises et d'autres cultures.

Le projet pilote utilisera l'énergie produite par un parc éolien de Kruger.

Au cours des deux dernières années, nous avons fait une plongée très profonde dans les besoins en énergie et en électricité du secteur des serres, a déclaré Rupp Carriveau, professeur à la Faculté d'ingénierie de l'Université de Windsor et directeur de l'Institut de l'énergie environnementale de l'université.

Il existe un réel besoin de renforcer la disponibilité locale de l'énergie en attendant que les lignes de transmission soient construites, a-t-il ajouté. Cela permet également d'accroître la résilience et le dynamisme du système dans son ensemble si l'on dispose d'un approvisionnement local plus important.

Le Sud-Ouest de l'Ontario possède la plus forte concentration de serres en Amérique du Nord, mais la poursuite de l'expansion est freinée par le manque d'énergie disponible localement, indique un communiqué de presse de l'Université de Windsor. Cependant, les parcs éoliens existants pourraient y remédier, en fournissant de l'électricité et de l'hydrogène directement aux serres.

Selon M. Carriveau, la plupart des parcs éoliens commerciaux de l'Ontario envoient leur électricité au réseau provincial.

Chargement de l’image

Rupp Carriveau affirme que le projet pilote vise à alimenter directement les serres, sans passer par le réseau de la province.

Photo : Radio-Canada

Le projet HIGH propose que les parcs éoliens soient également mis en place pour répondre aux besoins locaux, et cela pourrait être pour les besoins locaux en électricité afin de générer de l'hydrogène, a-t-il déclaré.

Toutefois, selon M. Carriveau, certaines étapes doivent être franchies avant que le projet pilote puisse réellement démarrer. Une partie de l'infrastructure nécessaire est en place. Or, cette infrastructure - notamment de nouvelles lignes de transmission - devra être terminée.

La première étape, cependant, est de faire une analyse de rentabilité pour le projet, indique le communiqué de presse.

Pour qu'un tel projet aille de l'avant, il faut d'abord qu'il soit rentable, ajoute M. Carriveau. Nous espérons que c'est le cas, car sur le plan environnemental, le projet nous semble vraiment convaincant. Et d'un point de vue logistique, il nous semble convaincant.

De plus, à l'heure actuelle, le modèle que nous proposons n'a pas de précédent dans la réglementation, souligne-t-il.

Il a ajouté qu'ils cherchent à travailler avec la province pour identifier et mettre en place une politique qui permettra de réaliser ce projet.

Joe Sbrocchi, de l'OGVG, a déclaré que le projet pourrait aider à répondre aux besoins croissants en électricité dans la région. Le besoin d'électricité dans cette région est évidemment important et va croître, surtout avec l'électrification des voitures et l'arrivée de nouvelles industries.

M. Sbrocchi a déclaré qu'il espérait que le projet contribuerait à rendre l'agriculture plus efficace et durable.

[Un tel projet] contribuera à l'approvisionnement alimentaire national, en particulier pendant l'hiver, ce qui, je pense, sera également très important.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !