•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Promenade Samuel-De Champlain : Marchand veut une phase 4 « linéaire »

Deux cyclistes sur la piste cyclable de la promenade Samuel-De Champlain.

Deux cyclistes sur la piste cyclable de la promenade Samuel-De Champlain.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy-Roussel

La maire Marchand abat ses cartes au sujet du prolongement de la promenade Samuel-De Champlain dans l’est. Pas question de se contenter des « percées visuelles » prévues, il réclame l’aménagement d’un sentier en bonne et due forme le long du fleuve.

Je souhaite une promenade linéaire comme les trois premières phases, a précisé Bruno Marchand lundi soir, en marge du conseil municipal.

Depuis 2016, la Commission de la capitale nationale du Québec a cependant dans ses cartons une version beaucoup plus modeste, composée de points d’intérêt et de belvédères entre le domaine Maizeret et la chute Montmorency.

Le maire de la Ville de Québec, Bruno Marchand.

Bruno Marchand, le maire de la Ville de Québec

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Selon le maire Marchand, la Coalition avenir Québec (CAQ) doit retourner à la table à dessin et faire preuve de plus d’ambition, quitte à revoir substantiellement le coût du projet.

Je ne pense pas que le gouvernement est rendu là, admet-il. Ce sont des discussions qu’on va avoir avec eux.

Villeneuve d’accord

Le chef de Québec d’abord, Claude Villeneuve, est aussi d’avis que les gens de Beauport méritent mieux que ce qui est sur la table présentement.

« Il va falloir talonner la CAQ. Il va falloir en parler durant la campagne électorale et au-delà. »

— Une citation de  Claude Villeneuve, chef de Québec d'abord

Claude Villeneuve rappelle que l’autoroute Dufferin-Montmorency demeure sous-utilisée à l’heure actuelle.

L'autoroute Dufferin-Montmorency.

L'autoroute Dufferin-Montmorency.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Il verrait d’un bon œil que deux des six voies existantes soient retranchées afin de libérer de l'espace pour des aménagements près du fleuve.

Il n’y a aucun scénario où on a besoin de six voies à cette place-là, tranche-t-il.

Une autoroute nécessaire pour le 3e lien?

Questionné à savoir si le manque d’enthousiasme de la CAQ à appuyer la phase 4 de la promenade Samuel-De Champlain pouvait avoir un lien avec la réalisation du tunnel Québec-Lévis, Claude Villeneuve demeure prudent.

Je pense que c’est un très gros défi de faire un tunnel à l’est, soupire-t-il. Je pense qu’on a intérêt à avoir une discussion là-dessus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !