•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moisson Estrie retrouve l’argent qui lui avait été dérobé

Chargement de l’image

Le gouvernement va aider Moisson Estrie à agrandir ses locaux.

Photo : Radio-Canada / Marion Bérubé

Radio-Canada

L’organisme Moisson Estrie s'est fait remettre le 15 000 $ qu’il s'était fait voler dans une fraude bancaire au début du mois de mai.

La directrice générale de l'organisme, Geneviève Côté, confirme que Desjardins a assuré le retour de l'argent et mène une enquête sur cette fraude. 

C’est la bonne nouvelle de cette malheureuse aventure là. La semaine dernière, ça s’est rétabli du côté de Desjardins. C’est eux qui assument carrément le retour de l’argent, et c’est eux qui poursuivent aussi l’enquête en lien avec cette tentative frauduleuse là, a-t-elle indiqué au micro de Vivement le retour.

Rappelons qu’un ou plusieurs individus avaient créé deux faux chèques pour dérober des fonds à l’organisme. Le premier chèque, d’une valeur de 50 000 $, avait été refusé à la caisse, mais le ou les fraudeurs avaient réussi à encaisser le deuxième, d’une valeur de 15 000 $.

Geneviève Côté dit maintenant chercher à trouver des façons de mieux protéger Moisson Estrie à l'avenir.

Elle remarque également que l'organisme n’est pas seul dans sa mésaventure, puisqu’elle a récemment reçu un courriel de Moisson Laurentides relatant une fraude similaire. Ça semblait ressembler à la même stratégie que les fraudeurs ont adoptée, remarque Mme Côté. Elle n’a toutefois pas plus de détails sur cet incident, puisqu’elle n’a pas encore réussi à parler de vive voix à ses homologues laurentiens.

Malgré tout, la directrice indique garder foi dans la bonté des gens.

« Ça fait 10 ans que je suis à la direction de Moisson, et c’est la première fois. J’ai été beaucoup plus "victime" de bonté, de générosité, donc j’ai le goût de croire qu’il y a beaucoup plus de bonnes personnes que de mauvaises personnes sur terre. »

— Une citation de  Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie

Je n’ai pas le goût que ça nous affecte. On regarde par en avant en continuant à collaborer avec les bonnes personnes, ajoute-t-elle. 

Elle rappelle d’ailleurs qu’une guignolée sans contact sera organisée dans quelques semaines pour aider à regarnir les tablettes de l’organisme, qui sont plus vides que d’habitude en raison de la hausse du prix des aliments.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !