•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les municipalités pourraient décider si l’alcool est permis dans leurs parcs

Chargement de l’image

Si la modification légale est adoptée, les municipalités pourraient désigner des endroits précis pour la consommation d'alcool dans leurs parcs. (archives)

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan souhaite apporter des modifications légales qui permettraient aux différentes municipalités de décider si la consommation d'alcool est permise dans leurs parcs.

Cette nouvelle règle concernerait seulement les personnes qui ont atteint l’âge légal pour boire.

Le gouvernement provincial souhaite adopter ce projet de loi mardi.

Rectificatif :

Une version précédente de ce texte indiquait à tort que les modifications légales avaient déjà été apportées. Or, ces dernières pourraient être adoptées mardi.

Le ministre responsable de la Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan (SLGA), Jim Reiter, a affirmé par voie de communiqué que cette décision aurait pour but de donner plus d’autonomie aux municipalités et aux parcs.

« À travers ces modifications, les municipalités auront l’option de permettre la consommation d’alcool dans leurs parcs, tout en s’assurant que la population profite de ces espaces d’une manière sûre et responsable. »

— Une citation de  Jim Reiter, ministre responsable de la Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan (SLGA)

Des permis de consommation seraient cependant requis pour les événements privés, comme les mariages.

L’opposition en désaccord

La porte-parole en matière de justice du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (NPD), Nicole Sarauer, a affirmé que les membres de son parti s’opposeront à ce projet de loi. Une telle position empêcherait les modifications légales d'être mises en place avant la saison estivale

Le NPD n’est pas contre les modifications proposées, mais déplore plutôt le caractère unilatéral de la prise de décision.

« Nous ne voulons pas consentir à des modifications sans consultation. »

— Une citation de  Nicole Sarauer, porte-parole en matière de justice du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan

Mme Sarauer affirme que le NPD veut consulter d’autres municipalités ayant adopté de telles mesures.

Elle ajoute que le gouvernement provincial devrait offrir plus de soutien aux personnes qui souffrent de problèmes de dépendance.

D’autres villes canadiennes comme Edmonton et Calgary ont récemment élargi leurs critères pour permettre la consommation d’alcool dans leurs parcs.

Avec les informations d’Adam Hunter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !