•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est la fin pour le bateau La Tournée sur le lac Saint-Jean

Le bateau La Tournée.

Le bateau a été acquis par la Ville il y a 41 ans.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Le bateau La Tournée ne naviguera plus sur les eaux du lac Saint-Jean. La Ville d’Alma, qui possède le navire depuis 1981, a choisi de mettre fin à ses activités pour des raisons financières.

L’embarcation qui a accueilli des milliers de touristes au fil des ans sera vendue. La somme obtenue servira à faire des investissements sur le site du Centre de villégiature Dam-en-Terre.

Plus tôt cet hiver, le conseiller municipal et président du conseil d’administration du site récréotouristique, François Carrier, avait confirmé que l’avenir du célèbre bateau était plus qu’incertain.

Il mentionnait qu’au début des années 1980, environ 19 000 personnes montaient à bord du bateau chaque été pour se divertir. Désormais, on n’en comptait plus qu’environ 3500 chaque saison estivale, ce qui nuisait considérablement à la rentabilité de l’activité. Une baisse de l’achalandage était enregistrée depuis 2012.

Chargement de l’image

Le bateau La Tournée a déjà connu des jours meilleurs.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Il y a plusieurs efforts qui ont été faits, des demandes d'association, a indiqué la mairesse d’Alma, Sylvie Beaumont. On en a parlé autour du lac. On en a parlé dans notre MRC. On a essayé toutes sortes de choses. Nous sommes rendus à prendre une décision qui est un peu une décision crève-cœur, mais qui est une décision rationnelle, que le conseil assume très bien.

De plus, la Ville devait faire face à un déficit d'exploitation annuel de 100 000 $ depuis cinq ans, qui était épongé à parts égales par Alma et la Dam-en-Terre.

La Ville devait défrayer les coûts chaque printemps pour mettre l’embarcation en marche, sans compter le prix de l’essence et le salaire de l’équipage lors des sorties sur l’eau. La difficulté à trouver de la main-d'oeuvre spécialisée, intéressée à travailler durant la période estivale, a également pesé dans la décision de la municipalité.

Chargement de l’image

Le président du conseil d’administration de la Dam-en-Terre, François Carrier, la mairesse Sylvie Beaumont et le directeur général de la Ville, Frédéric Lemieux, ont annoncé la vente du bateau lundi en début d’après-midi.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Une association avec l'entreprise Tax-Îles

En contrepartie, un nouveau service maritime sera offert dès cet été aux visiteurs de la Dam-en-Terre : le Tax-Îles permettra aux touristes de découvrir les îles du secteur et la rivière Grande-Décharge.

Une association a été créée avec l'entreprise Tax-Îles afin de valoriser le site de la Dam-en-Terre, explique le conseiller François Carrier.

C'est un bateau de type pneumatique qui pourra amener les gens soit dans la rivière selon la température ou bien sur le lac Saint-Jean et contourner les îles. Il pourrait y avoir des arrêts pour la baignade, sur les îles également, a-t-il détaillé. On veut adapter aujourd'hui notre offre de services.

Chargement de l’image

Un nouveau service maritime sera offert à compter de cet été à la Dam-en-Terre pour visiter les îles du secteur.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Des investissements à partir de la vente

La plage accueillera à nouveau une glissade comme l'année dernière. Une piste à rouleaux, aussi appelée pumptrack, et des jeux d'eau seront aussi aménagés près du camping.

D'autres investissements récréotouristiques pourraient être réalisés à la Dam-en-Terre quand le bateau sera vendu, précise Frédéric Lemieux, directeur général de la Ville d’Alma.

Cette embarcation-là de type commercial, c'est certain que ça ne se vend pas sur Marketplace, donc ça prend des courtiers qui sont spécialisés dans ce genre d'embarcations, que ce soit au Canada, ou à l'international, a-t-il indiqué. C'est quand même quelque chose de niché comme genre de bateau. Ce que l'on a en main en ce moment c'est un rapport d'évaluation et de la qualité du bateau.

Chargement de l’image

Le site de la Dam-en-Terre devrait encore une fois recevoir de nombreux campeurs cet été.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Les membres du conseil de ville se gardent de révéler le montant qu’Alma pourrait obtenir de la vente du bateau. De 2012 à 2014, Alma avait investi 750 000 $ dans la modernisation du bateau et de sa mécanique.

Les moteurs, à eux seuls, valent environ 200 000 $ en raison d’un faible nombre d’heures de navigation.

Chaque année, Alma investit environ 200 000 $ dans le Centre de villégiature Dam-en-Terre, dont le quart était consacré au bateau La Tournée.

D’après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !