•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont sur le Saguenay : la Coalition Union 138 attend plus d’Andrée Laforest

Deux hommes tiennent une grande bannière devant un bureau.

La bannière de la Coalition Union 138, d'une taille d'environ 6 mètres par 12, a été déployée devant le bureau d'Andrée Laforest.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

Radio-Canada

La ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, a reçu de la visite inattendue à son bureau de circonscription, à Chicoutimi, lundi avant-midi, alors que la Coalition Union 138 a déployé une imposante bannière faisant la promotion d’un éventuel pont sur le Saguenay entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Ce regroupement est une initiative conjointe d'intervenants de la Côte-Nord et de Charlevoix ayant pour but la construction de ce pont, mais aussi l'achèvement de la route 138 Est et l'amélioration de la route 138 de Charlevoix à Blanc-Sablon.

Des représentants avaient fait le voyage pour demander à la députée caquiste de Chicoutimi de se prononcer formellement en faveur de la construction d'un nouveau pont, alors que les voyageurs doivent emprunter un traversier pour le moment ou faire le long détour par Saguenay.

Andrée Laforest s'est contentée de rappeler que son gouvernement a commandé une étude pour mesurer les répercussions socioéconomiques du projet, un document qui ne sera pas rendu public avant l'an prochain.

Je pense que ce sera un rapport très, très important et avec beaucoup de visibilité. Il y aura des décisions qui seront prises par la suite. Vous allez avoir notre appui pour suivre l’étude de près, ça c’est certain, leur a mentionné celle qui est également ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Chargement de l’image

Deux membres de la Coalition Union 138 étaient de passage lundi au bureau de la ministre Andrée Laforest. Marc Gilbert, qui est également président de la Société du pont sur le Saguenay, et Guillaume Tremblay, porte-parole, s'attendaient à des réponses plus fermes.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

De son côté, le porte-parole de la Coalition Union 138, Guillaume Tremblay, a laissé entendre à demi-mot qu'il n'était pas satisfait de la réponse de Mme Laforest. Il a ajouté que son organisation allait continuer de talonner l'élue.

Je pense qu’on a eu de l’écoute de sa part. Ce qu’on souhaitait c’était de la sensibiliser par rapport à ce projet-là. Je pense qu’elle est au courant de nos attentes. C’est sûr que nous on va vouloir des réponses plus fermes de son parti dans le cadre de la prochaine campagne électorale, assurément, a annoncé Guillaume Tremblay.

Avec des informations de Gilles Munger et Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !