•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ukraine : l’opération d’évacuation de l’usine Azovstal de Marioupol est en cours

Chargement de l’image

Des autobus transportant des combattants avaient été aperçus quittant l'aciérie d'Azovstal.

Photo : Reuters / Alexander Ermochenko

Radio-Canada

Le ministère ukrainien de la Défense confirme que plus de 260 combattants ont été évacués de l'usine sidérurgique d'Azovstal, à Marioupol, et amenés dans deux localités contrôlées par des rebelles appuyés par la Russie.

Un contingent de 53 combattants blessés ont été transportés à Novoazovsk, tandis que 211 autres ont été évacués par un corridor humanitaire vers Olenivka, a précisé la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hanna Malyar, dans une vidéo.

Ces soldats devraient être à l'avenir rapatriés en territoire contrôlé par l'Ukraine, dans le cadre d'une procédure d'échange, a-t-elle ajouté.

Selon des images prises par Reuters, les combattants ont été évacués par autocar, et plusieurs d'entre eux ont fait le voyage en civière.

Chargement de l’image

Des autocars transportant des combattants ukrainiens d'Azovstal arrivant à Novoazovsk.

Photo : Reuters / ALEXANDER ERMOCHENKO

Dans une vidéo, le président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, a qualifié lundi de journée difficile. Il a dit espérer que les combattants d'Azovstal reviennent vivants en territoire ukrainien.

Le travail continue pour ramener ces hommes à la maison, a déclaré le chef d'État, mais c'est une opération qui requiert du doigté et du temps.

« Je veux le souligner : l'Ukraine a besoin de ses héros vivants. C'est notre principe. Je pense que toute personne raisonnable comprendra ces mots. »

— Une citation de  Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

Selon l'état-major des forces ukrainiennes, les activités de sauvetage des défenseurs qui restent sur le territoire d'Azovstal se poursuivent. Son communiqué, transmis lundi, ne précise toutefois pas combien de soldats ukrainiens sont toujours sur place.

La semaine dernière, les autorités ukrainiennes avaient affirmé que plus de 1000 soldats ukrainiens – dont 600 blessés, selon un de leurs commandants – étaient toujours retranchés dans un dédale de souterrains de ce gigantesque site industriel.

La ville portuaire stratégique de Marioupol a été totalement ravagée depuis l'offensive russe lancée le 24 février contre l'Ukraine. L'état-major ukrainien affirme néanmoins que les combattants repliés dans l'usine d'Azovstal ont accompli leur mission.

Leur lutte acharnée a notamment empêché la mise en œuvre d'un plan [russe] pour la capture rapide de Zaporijjia, grande ville ukrainienne et centre administratif situé plus de 200 km à l'ouest, a-t-il indiqué.

Notre     dossier Guerre en Ukraine

Plus tôt lundi, le ministère russe de la Défense avait annoncé qu'une trêve avait été instaurée à l'aciérie afin de procéder à cette évacuation.

Selon le communiqué du ministère, la trêve était le résultat de négociations avec les combattants ukrainiens eux-mêmes.

Femmes, enfants et personnes âgées qui s'étaient réfugiés sur le site ont tous été évacués fin avril, grâce à une opération coordonnée par les Nations unies et le Comité international de la Croix-Rouge.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !