•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vieillissement de la population : Hearst cherche des solutions de logement

Chargement de l’image

Le maire de Hearst affirme que des gens viennent s'installer dans la région depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Chris St-Pierre

Hearst cherche depuis longtemps à loger sa population vieillissante. Or, le conseil municipal a tenu une réunion spéciale en ce sens lundi. La construction de 45 à 60 nouveaux logements est à l'étude.

Selon le maire Roger Sigouin, il existe une crise en raison de l’essor de l’économie locale et l’arrivée de gens du Sud de la province, particulièrement depuis le début de la pandémie.

Il y a des gens qui reviennent dans nos communautés et c’est pour ça qu’on a une pénurie de logements. Les gens veulent vendre leur maison, mais ils n’ont pas d’autre endroit où rester pour finir leurs jours, affirme-t-il.

Des membres du Conseil d’administration des services sociaux du district de Cochrane (CDSSAB) ont présenté des possibilités de financement au conseil municipal, lundi soir.

La liste d’attente pour plusieurs endroits en ville est longue. Le Foyer des pionniers, qui compte 67 lits, a 58 personnes sur sa liste selon les données du ministère ontarien de la Santé.

Il faut vraiment se prendre d’avance pour distribuer et réserver ces fonds pour des projets spécifiques parce que la demande est grande dans le district de Cochrane , explique le directeur du développement de logements du CDSSAB, Antoine Vézina.

Sans argent provincial et fédéral, ce sera presque impossible à construire de façon abordable, ajoute le directeur général du CDSSAB, Brian Marks.

À quoi ressemblera l’avenir?

La Ville de Hearst souhaite prioriser la construction des nouveaux logements sur un terrain situé près du quartier surnommé le carré santé par M. Sigouin.

Chargement de l’image

Selon le maire de Hearst, Roger Sigouin, il y a une pénurie de logements dans la communauté.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

On essaie d’être près de l’hôpital et du Foyer [des pionniers] pour être capable de donner aux gens qui vont rester dans ces appartements-là des services médicaux, explique-t-il.

Lors de la réunion de lundi soir, il a été soulevé que la municipalité serait prête à contribuer monétairement au projet. Une somme n’a pas encore été déterminée, mais les élus ont plusieurs options.

« C’est certain que si on peut donner un terrain, c’est déjà beaucoup. Si on peut faire notre part au niveau de la taxation, on va s'asseoir à la table du conseil et en discuter.  »

— Une citation de  Roger Sigouin, maire de Hearst

D’après M. Marks, il faut surtout se demander à quoi ressemblera l’avenir du développement de logements pour aînés à Hearst et à quoi doit-elle ressembler?

Le directeur des services de logement de l’organisme, Andy Blomberg, estime qu’il est aussi important de déterminer si c’est un projet pour le marché ou à but non lucratif. Si c’est à but non lucratif, je crois que nous serons beaucoup plus impliqués. Mais il faut d’abord connaître la quantité de logements voulus.

Le CDSSAB offre sa collaboration

Les détails du projet détermineront combien de ressources le CDSSAB peut consacrer au projet et à quel point l’organisme pourra contribuer à l’obtention de financement, mais son expertise sera toujours à portée de main.

Le CDSSAB sera à la table avec votre département de logement et on travaillera avec vous pour trouver le bon entrepreneur, la bonne compagnie de développement et le bon gestionnaire ou propriétaire, a assuré M. Marks durant la présentation.

C’est un partenaire qu’on veut avoir à la table pour faire certain qu’on ne se trompe pas et qu’on s’en va dans la bonne direction , ajoute M. Sigouin.

Bien que le projet n'ait pas de date d’échéance, le maire veut faire certain que le projet aille de l’avant le plus vite possible avec la meilleure information qu’on peut avoir.

Une rencontre au sujet du projet doit avoir lieu dans le prochain mois une fois que la municipalité aura reçu les résultats des tests menés sur les terrains envisagés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !