•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Convention collective : le syndicat des infirmières s’en prend à l’association des foyers

Le syndicat des infirmières du N.-B. dépose une plainte devant la commission du travail et de l'emploi.

Chargement de l’image

Maria Richard, la vice-présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, lors d'un point de presse lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le syndicat des infirmières du Nouveau-Brunswick dépose une plainte contre l’Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick, devant la commission du travail et de l'emploi. Selon le syndicat, l’association tarde trop avant de renouveler la convention collective des infirmières dans les foyers de soins – et améliorer leurs conditions de travail – ce qui pourrait les encourager à quitter le milieu.

Le syndicat indique que les infirmières qui travaillent dans les foyers de soins ont négocié une nouvelle convention collective avec l’association le 10 février, mais trois mois plus tard l’Association tarde toujours à présenter le nouveau contrat de travail à ses membres.

Nous sommes maintenant le 16 mai, et nous attendons toujours que notre homologue termine son travail et la fasse ratifier par leurs membres, explique Maria Richard, la vice-présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick.

« Les infirmières vont se dire " pourquoi que moi je vais travailler un salaire minime quand que je peux m’en aller travailler pour 7$ de l’heure de plus à l’hôpital ". Tu sais, si on n’a pas le même salaire. Tandis que là, si on a notre contrat qui est signé, notre contrat sera compétitif avec celui de l’hôpital.  »

— Une citation de  Maria Richard, vice-présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du N.-B.

La Commission du travail et de l'emploi du Nouveau-Brunswick est un tribunal indépendant quasi judiciaire chargé de statuer sur des questions relatives au travail et à l’emploi en s’appuyant sur les lois suivantes.

Gestion de crise à l’association des foyers de soins

Dans l’urgence, l’Association des foyers de soins du Nouveau-Brunswick a nommé un nouveau directeur général lundi matin.

L’ancien directeur Michael Keating, qui avait récemment pris sa retraite et laissé sa place à Norman Bossé, reprend la barre de l’association

Chargement de l’image

Michael Keating a repris les rênes de l'association des foyers de soins (archives).

Photo : Radio-Canada

C’était comme une urgence ce matin, et là, je suis en train de m’informer sur tout ce qui se passe. Je ne vais rien dire parce que je ne suis pas au courant, explique-t-il.

Michael Keating n’était pas en mesure d’expliquer, lundi, pourquoi l’organisme a traîné avant de présenter la convention collective à ses membres.

On comprend bien qu’il y ait de la frustration des infirmières, dit-il, avant de promettre une résolution d’ici la fin de la semaine.

Là on est en train de travailler avec le gouvernement pour régler ce problème. Nous avons mis une date finale : la fin de journée de vendredi pour signer la convention, indique Michael Keating.

Avec des informations d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !