•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’essence atteint maintenant 2,09 $ le litre au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une affiche d'essence d'Esso.

Lundi après-midi, l'essence était affichée à 2,09 $ le litre sur le boulevard Talbot à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Le mouvement à la hausse du prix de l’essence amorcé à Montréal atteint maintenant le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Plusieurs stations-service sur le boulevard Talbot à Chicoutimi, tout comme à Alma, affichent le litre d’ordinaire à 2,09 $ depuis le milieu de l’avant-midi lundi.

Il s'agit d'un nouveau sommet, après une nouvelle hausse connue la semaine dernière. Selon CAA-Québec, le prix réaliste qui devrait être payé dans la région serait de 2,01 $ le litre.

En soirée, vers 19 h 15, une station-service du boulevard Talbot était toujours à 1,97 $.

À Saguenay, le budget prévu à cet effet sera dépassé dans les prochains mois, confirme le président de la Commission des travaux publics, des immeubles, du génie et des équipements motorisés, Jimmy Bouchard.

La Ville utilise beaucoup de litres de carburant dans une année, que ce soit via la STS, que ce soit via les équipements motorisés à la fois pour toutes nos opérations avec notre machinerie, donc à chaque fois qu’on brûle un litre de carburant, l’augmentation du prix de l’essence a autant un effet sur nous que sur le citoyen. Assurément, il y aura des dépassements de coûts au niveau budgétaire, a confirmé Jimmy Bouchard.

Le conseiller municipal a toutefois indiqué que Saguenay est prête financièrement à faire face à de tels imprévus.

La Ville a eu la bonne idée d’instaurer des réserves dans les dernières années, entre autres la réserve pour dépenses fluctuantes qu’on a d’ailleurs renflouée au dernier conseil avec les surplus de l’année 2021. Alors, on pourra pallier ces augmentations-là à la fin de l’année, a-t-il prévu.

Un boulevard avec une station-service.

L'essence a fait un bond de 12 cents à certains endroits lundi à Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Avec le prix de l'essence qui ne cesse de grimper, le Parti québécois a proposé cette fin de semaine de geler le prix à 1,60 $ le litre à la pompe. La différence de prix serait alors à la charge des producteurs de pétrole.

La ministre responsable de la région, Andrée Laforest, doute que cette proposition soit réaliste.

Il faut voir que pour le prix de l’essence, il y a des gros joueurs qui sont derrière nous, alors oui on dit de le baisser à 1,60 $, mais honnêtement il faut que les gens nous en vendent quand même au Québec et à notre population. Alors, est-ce que c’est logique de dire de baisser le prix à 1,60 $? Il y a des enjeux particuliers. C’est une proposition, mais la question est de savoir si c’est applicable, a répondu la ministre régionale.

Avec des informations de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !