•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un gala au Centre culturel franco-manitobain pour clore le Festival théâtre jeunesse

Chargement de l’image

Environ 450 élèves ont participé au 52e Festival théâtre jeunesse à Winnipeg.

Photo : Gracieuseté du Théâtre Cercle Molière

Comme le veut la tradition, le Festival théâtre jeunesse (FTJ) de cette année s’est clôturé à Winnipeg avec un gala au Centre culturel franco-manitobain (CCFM), dans la salle Jean-Paul-Aubry, vendredi.

Le Collège Louis-Riel et l’Institut collégial Vincent-Massey ont remporté le prix des meilleures productions pour le secondaire et le présecondaire.

En 12e année à l’Institut collégial Vincent-Massey, Shiven Srivastava était responsable de la troupe de son école. Il a assumé les rôles d’écrivain, de metteur en scène, de monteur et de comédien pour la pièce de théâtre Argent et or.

Gagner ce prix pour notre dernière année, c'était juste un moment merveilleux et magique, raconte Shiven Srivastava. Et le fait que nous n’avions pas d’adulte responsable, c’était un rappel que les jeunes peuvent tout faire. C’était un moment rempli de bonheur, certainement, mais aussi de fierté.

Le prix de la meilleure production englobe tous les aspects de la pièce, soit le jeu, l’écriture et les effets visuels et sonores, notamment.

Un Festival en format hybride pour s’adapter aux nouvelles réalités

Chargement de l’image

Le Collège Louis-Riel et l’Institut collégial Vincent-Massey ont remporté le prix de la meilleure production lors du Gala du Festival théâtre jeunesse.

Photo : Gracieuseté du Théâtre Cercle Molière

Pour la première fois cette année, le FTJ a été présenté de manière hybride.

Environ 450 élèves répartis dans 9 troupes de théâtre ont participé à l'événement. Habituellement, le Festival compte 800 élèves dans une vingtaine de troupes.

Le Collège ivoiro-canadien d’intégration a pu assister aux ateliers et présenter son spectacle à partir de Montréal.

Le Festival pour s’exprimer en français

Selon la coordonnatrice du FTJ et du prélèvement de fonds de Théatre Cercle Molière (TCM), Katina Gagné, le festival est une occasion pour les jeunes de s'exprimer en français à travers les arts et la créativité.

C’est aussi bon pour leur santé mentale, ajoute-t-elle.

De son côté, Shiven Srivastava, qui participe au Festival depuis la 8e année, apprécie le fait que les élèves peuvent s’engager dans le fait français non seulement de manière pédagogique, mais aussi pour le plaisir.

C'est un projet très, très collaboratif, et je suis très fier des élèves qui ont participé non seulement à mon école, mais dans les autres écoles aussi. Et j'ai très hâte de voir ce que tout le monde créera dans le futur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !