•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les coûts de rénovation de l’hôtel de ville de Montréal bondissent encore

Un couple passe devant l’hôtel de ville de Montréal en rénovation.

L’hôtel de ville de Montréal est fermé depuis trois ans en raison de travaux de rénovation majeurs.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le coût prévu des travaux de restauration de l'hôtel de ville de Montréal atteint maintenant 168 millions de dollars, soit 20 % de plus que le maximum anticipé en 2018.

Responsable des infrastructures, des immeubles et du maintien des actifs au comité exécutif, Émilie Thuillier explique que les travaux entrepris il y a trois ans ont été retardés par la pandémie de COVID-19 et que la Ville a dû faire face à d'autres obstacles.

Quand on ouvre des murs, on ne trouve pas nécessairement ce qu’on pensait, a-t-elle souligné vendredi à Radio-Canada. Et surtout, il y a des artisans qu’on n’a pas trouvés, il y a des appels d’offres qui ont été annulés, parce qu’il n’y avait pas de soumissionnaires. Donc, il a fallu repartir plusieurs fois en appels d’offres pour certains contrats.

Les coûts de réfection de l’hôtel de ville ne cessent de croître depuis les premières estimations, en 2015, alors que le projet était évalué à quelque 30 millions de dollars.

L’enveloppe a été révisée à 88 millions en 2017, avant qu’une fourchette oscillant entre 116 et 140 millions ne soit évoquée l’année suivante par l’ex-président du comité exécutif, Benoit Dorais.

Des ouvriers travaillant sur la rénovation de l'hôtel de ville.

Les élus, qui espéraient pouvoir réintégrer l’hôtel de ville cette année, devront patienter jusqu’à l’automne 2023.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Questionnée sur ces augmentations de coûts, Mme Thuillier a expliqué que la Ville de Montréal était, comme n’importe quel projet en ce moment, victime de l'explosion du prix des matériaux et de la main-d’œuvre qui caractérisent l’industrie de la construction ces jours-ci.

Cela dit, à 168 millions de dollars, le projet de rénovation revient à environ 1000 $ le pied carré, dit-elle. Donc, on n’est absolument pas dans des surcoûts astronomiques, on est vraiment dans le marché.

L'administration, affirme Mme Thuillier, a maintenant bon espoir de ne plus avoir à débourser de sommes supplémentaires pour achever la réfection de l’hôtel de ville.

« Nous, on est vraiment convaincus – et c’est ce qu’on a adopté en comité exécutif – de terminer le projet avec un budget total de 168 millions $. »

— Une citation de  Émilie Thuillier, responsable des infrastructures, des immeubles et du maintien des actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal

C’est la firme Pomerleau qui a été désignée pour gérer le chantier, en 2018 – ce qui, à l’époque, faisait craindre des dépassements de coûts à l’opposition.

Le géant québécois de la construction a d’ailleurs vu son contrat révisé à la hausse de 5,3 millions de dollars par le conseil municipal jeudi, parallèlement à sept autres contrats également majorés, pour une somme totale d’environ 9,3 millions.

Le chef de l'opposition officielle, Aref Salem, s'est montré inquiet de cette nouvelle augmentation des coûts du projet et des délais qui y seront inévitablement associés.

Quand on parle d'un dépassement de coûts de 28 millions de dollars, ça commence à être beaucoup, beaucoup d'argent, a-t-il souligné. Je comprends très bien que ça nous tient à coeur, c'est la maison du citoyen, mais il doit y avoir une limite à ce qu'on peut dépenser.

L'enveloppe actuelle sera suffisante pour mener à bien le projet, lui a assuré Mme Thuillier, qui a comparé les coûts au pied carré avec ceux des futures bibliothèques Maisonneuve, L'Octogone et Coeur-Nomade, qui ont également explosé pendant la pandémie.

Les travaux prolongés de 16 mois

L’hôtel de ville est fermé depuis le printemps 2019. Sa réouverture, initialement prévue pour l'automne 2021, avait déjà été repoussée à juin 2022, mais on estime aujourd’hui que seulement 70 % des travaux seront parachevés le mois prochain. La réintégration est maintenant prévue pour octobre 2023.

En attendant, les élus et les employés de la Ville travaillent dans l’édifice Lucien-Saulnier, un immeuble voisin de la rue Notre-Dame, situé de l’autre côté de la place Vauquelin.

Lieu historique national, l’hôtel de ville de Montréal a ouvert ses portes en 1878 avant qu’un incendie ne ravage l’édifice en 1922. Sa reconstruction, entamée en 1923, a duré trois ans. Depuis, l’édifice n'a pas connu de grands travaux d'entretien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !