•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission sur les caribous s’arrête à Baie-Comeau

Chargement de l’image

Clément D’Astous, Nancy Gélinas et Florent Gagné de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards, lors de leur passage à Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Chargement de l’image

Les recommandations dans le cadre de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards commencent à se dessiner, confirme la présidente, Nancy Gélinas. Une dernière audience publique de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards se tient à Baie-Comeau mardi soir.

Après six autres audiences publiques tenues en avril et en mai un peu partout au Québec, la Commission s’arrête à Baie-Comeau pour entendre les citoyens sur la gestion de l’habitat et des populations de caribous.

Les commissaires ont aussi rencontré la presse mardi matin avant leurs travaux. La présidente de la Commission n'a toutefois pas voulu dévoiler ce qui sera recommandé au gouvernement provincial pour l'instant.

Le rapport et les recommandations de la commission sont espérés à la fin de l'été, avant les élections provinciales de l'automne. Nancy Gélinas n'a pas voulu s'avancer sur une date plus précise.

Nancy Gélinas soutient que le scénario qui protège davantage le caribou est nettement le plus populaire auprès de la population. Elle s’attend d’ailleurs à un changement de ton lors de leur dernière audience publique.

Elle explique que lors des autres audiences, des manifestants environnementaux étaient présents pour militer en faveur de la protection du caribou. Nancy Gélinas s'attend à ce que l'ambiance soit différente à Baie-Comeau, puisque l'industrie forestière fait partie intégrante de l'économie de la Côte-Nord.

Elle s’attend à voir beaucoup plus de municipalités, dans l'optique de préserver le secteur forestier qui est en secteur important en termes d'emplois, mais aussi en termes d'activité socio-économique. Une impression partagée par le commissaire Florent Gagné, qui a remarqué que les municipalités s'impliquaient beaucoup dans leur dernière visite au Lac-Saint-Jean à Alma en défense de leurs concitoyens de leurs industries, de leurs commerces, en faite de toute l'activité économique de la région.

Chargement de l’image

Ottawa avait demandé aux provinces en 2012 d'élaborer une stratégie pour protéger l'habitat du caribou.

Photo : iStock

Une première rencontre chez les Innus

Le Conseil des Innus de Pessamit indique dans un communiqué qu’il rencontrera les commissaires mercredi lors d’une audience spéciale, cette fois-ci sur le territoire de la communauté.

C'est la première fois que les commissaires se rendront officiellement dans une communauté autochtone depuis le début de leur consultation publique.

Le Conseil soutient qu’il a choisi de participer à cette audience afin de s’assurer que soient clairement exprimées ses positions à l’égard du respect des droits des Innus.

Des membres de la communauté de Pessamit entendent être présents à l’audience de mardi ainsi qu'à celle de mercredi.

En avril dernier, l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) déplorait que la commission ne propose pas de consultation spécifique pour les Premières Nations.

L’Alliance Forêt Boréale partage ses craintes

L’Alliance Forêt Boréale a déposé un mémoire le 11 mai dernier pour faire état de ses demandes et de ses questionnements auprès de la Commission. Le groupe représente les industries forestières de la Côte-Nord et du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Il est inscrit que l’Alliance craint l’application d’une stratégie qui aurait des impacts négatifs irréversibles sur les communautés forestières.

Selon ce mémoire, pour les MRC de la Haute-Côte-Nord et de Manicouagan, 11 municipalités sur 16 dépendent principalement de l’industrie forestière.

Les différents groupes peuvent déposer un mémoire jusqu’au 31 mai. De même, la Commission invite les gens à répondre à un questionnaire disponible sur son site (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !