•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire promet un accès gratuit aux parcs nationaux et réserves fauniques

Chargement de l’image

Le porte-parole de Québec Solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, en compagnie de la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise-Lessard-Therrien.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Chargement de l’image

Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a profité de son passage en Abitibi-Témiscamingue pour présenter le plan de son parti pour garantir le droit à la nature de tous les Québécois et Québécoises.

Il s’agit d’un plan au coût de 100 millions de dollars par an, selon M. Nadeau-Dubois.

Accompagné de la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, il a annoncé qu’un gouvernement solidaire s’engage à rendre gratuit l'accès aux parcs nationaux et réserves fauniques.

Il y a bien des gens qui vont passer leur vie au complet sans être capables de se rendre dans nos grands espaces verts au Québec. Ils n’ont pas de voiture, parce que ça coûte cher, parce que c’est compliqué, parce que c’est loin. C’est clair que le premier obstacle, c’est le manque d'accessibilité, mais ça peut venir cher pour une petite famille d’aller passer une, deux ou trois journées dans un parc national quand on est serré à la fin du mois, surtout dans un contexte d’inflation comme en ce moment, affirme le porte-parole de Québec solidaire, qui estime que la pandémie a permis à un plus grand nombre de découvrir ou redécouvrir le plein air.

Chargement de l’image

Le porte-parole de Québec Solidaire Gabriel Nadeau-Dubois et la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue Émilise Lessard-Therrien lors de la conférence de presse tenue lundi.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Québec Solidaire s’engage aussi à investir dans un réseau de transport collectif partout dans la province afin d'accéder aux parcs nationaux.

On sait bien que ça ne se fera pas en trois semaines de créer du transport collectif partout au Québec. On se donne un mandat pour y arriver et on va commencer par les endroits qui sont le plus mal desservis, là où il y a la plus grande distance entre les gens et la nature, précise Gabriel Nadeau-Dubois.

Le parti promet aussi de créer un réseau de prêt d’équipements de plein air qui sera offert dans les bibliothèques du Québec.

Chargement de l’image

La passerelle du parc national d'Aiguebelle, à Rouyn-Noranda (archives)

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

30 % d’aires protégées d’ici 2030

Leur dernier engagement annoncé lundi matin consiste à créer 1,5 % d’aires protégées chaque année pour atteindre 30 % du territoire qui serait protégé en 2030.

On l’a vu, l’achalandage dans les réseaux de la SÉPAQ les deux derniers étés, c’était monstrueux. C’est pas si le fun que ça d’être pris dans une autoroute de monde dans un sentier de la SÉPAQ alors il faut multiplier nos espaces pour pratiquer le plein air et la création d’aires protégées va permettre d’élargir le réseau de la SÉPAQ, mais aussi d’autres types de parcs régionaux. Il y a plein d’initiatives citoyennes sur le territoire, indique Émilise Lessard-Therrien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !