•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Caraquet se fait un plan pour l’avenir et mise sur l'immigration

Jacques Dugas parle au micro. Léo-Paul Pinet est à ses côtés.

Les commissaires Jacques Dugas, au micro, et Léo-Paul Pinet ont présenté les huit recommandations de la Commission sur l'immigration, l'mploi et le logement de Caraquet, lundi.

Photo : Radio-Canada / Mario Mercier

Radio-Canada

La Ville de Caraquet a présenté ce matin le rapport final qu'elle avait commandé à la Commission sur l’immigration, l’emploi et le logement (CIEL). Ce rapport propose des pistes de solutions et des recommandations afin d'atteindre ses objectifs qui sont de plus en plus orientés vers l’immigration.

Huit recommandations et 24 pistes de solutions : voilà le bilan de huit mois de travail de la part de la commission mise en place par la municipalité et l’organisme de développement économique AcadieNor.

Les deux commissaires, Jacques Dugas et Léo-Paul Pinet, ont concocté un document de 50 pages qui guidera Caraquet vers son objectif : devenir une communauté saine, sécuritaire, accueillante tournée vers l’avenir.

La CIEL recommande un point d’entrée unique pour l’accueil et l’accompagnement des nouveaux arrivants, le développement d’un portail des emplois disponibles à visibilité internationale, la création d’un centre d’accueil et d’intégration à la vie communautaire ainsi que la promotion de l’attrait du travailleur autonome et du travailleur à distance pour Caraquet.

Elle y ajoute le développement d’une politique d’habitation avec l’embauche d’un gestionnaire, le développement d’indicateurs à la participation citoyenne et la mise en place d’un rendez-vous biannuel sur l’évolution d’un sentiment d’appartenance à la ville.

« C’est une feuille de route pour les quatre ou cinq prochaines années. Ce rapport doit être reçu à travers deux angles. Le premier est que tous nos dialogues ont été exprimés selon le Caraquet de 2021. Le deuxième angle touche le Caraquet de 2023. Notre rapport ne tient pas compte des citoyens, des communautés qui se joindront à Caraquet en 2023. »

— Une citation de  Léo-Paul Pinet, commissaire de la Commission sur l'immigration, l'emploi et le logement

Le maire satisfait

Le maire de Caraquet, Bernard Thériault, s’est dit impressionné par le travail accompli par la commission.

Les commissaires ont ratissé plus large qu’on aurait cru au départ de leur mandat. Ils ont touché à l’emploi, à l’immigration et aux nouveaux arrivants, mais surtout de l’intégration à la communauté et à la nécessité que la communauté se prépare à ces changements importants qui s’en viennent , a-t-il évalué, en reconnaissant le fait que les commissaires aient pensé à ce que sera Caraquet à compter du 1er janvier 2023.

Le maire poursuit qu’être accueillant peut aussi amener la peur de l’inconnu.

« Cette crainte, je la vois dans les yeux des travailleurs d’usines de transformation de produits de la mer. Ils ont des professions incertaines. De voir des étrangers arriver et sauver des usines, ça génère une crainte. Il ne faut pas seulement attirer de nouveaux arrivants, mais aussi améliorer le sort de nos travailleurs pour qu’ils puissent participer à cette intégration. »

— Une citation de  Bernard Thériault, maire de Caraquet

Le député fédéral d’Acadie-Bathurst, Serge Cormier, a hâte de lire le rapport et de voir comment il pourrait aider à la réalisation des recommandations.

Je suis persuadé que le rapport contient des bons points qui faciliteront la venue de nouveaux arrivants dans la région, estime le député. Il faut donner crédit à la ville, aux deux commissaires et à tous les participants de cette commission. Je sais qu’ils auront besoin d’un peu d’aide. L’immigration est un projet de société et avec les nouvelles entités municipales, ce sera important de se pencher sur la question des logements abordables.

Les commissaires de la CIEL ont écouté 42 collaborateurs individuels et organismes socioéconomiques. Quatre tables de travail portant sur l’immigration, le logement, l’emploi et la communauté en plus de journées portes ouvertes ont servi de matière première pour la rédaction de ce document.

Cet exercice de réflexion s’est fait dans les contextes de la pandémie de la COVID-19 et de la réforme de la gouvernance locale, qui verra naître bientôt la Municipalité régionale de Caraquet, avec plus de 8000 citoyens.

Avec les informations du journaliste Mario Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !