•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-policier de Senneterre accusé d’agression sexuelle et d’étranglement

Chargement de l’image

Olivier Bazinet travaillait pour la Sûreté du Québec à Senneterre au moment des faits reprochés. (archives)

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Un ancien policier de la Sûreté du Québec (SQ) à Senneterre est accusé d’avoir étranglé une femme en l’agressant sexuellement.

Olivier Bazinet a été arrêté en février dernier, peu de temps après avoir été transféré dans un poste de la SQ de la région de Lanaudière.

Les faits qui lui sont reprochés concernent une seule victime et ils auraient été perpétrés en septembre, à Senneterre, alors que le policier n’était pas en service.

En plus d’agression sexuelle et de voies de fait en étranglant sa présumée victime, le policier de 26 ans fait face à des accusations de menaces de mort et de communications harcelantes.

L’enquête a été réalisée par les services internes de la Direction des normes professionnelles. En vertu des dispositions prévues à la convention collective, il est relevé de ses fonctions à demi-solde, à son domicile, précise Benoît Richard, porte-parole de la SQ.

Le dossier d’Olivier Bazinet est revenu en cour lundi matin à Senneterre, mais la cause a été remise au mois d’août. L’avocat de la défense a fait savoir au tribunal que son client demandera la tenue d’une enquête préliminaire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.