•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison Jacques-Parizeau, dédiée aux résidences de création, inaugurée officiellement

Chargement de l’image

De gauche à droite : Sébastien Nadeau, maire de L'Assomption, Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation, Claude de Grandpré, directeur général de la Corporation Hector-Charland, Lisette Lapointe, épouse de feu Jacques Parizeau, Robert Parizeau, son frère et Guillaume Beaupré, président de la Corporation Hector-Charland.

Photo : Annie Garofano

Radio-Canada

Des proches de l’ancien premier ministre du Québec Jacques Parizeau, dont son épouse Lisette Lapointe, et des dignitaires, ont inauguré officiellement un lieu portant son nom qui sert de résidence pour des artistes en création, lundi, à L’Assomption.

C’est donc dans la circonscription qui l’a élu pour la première fois au côté de René Lévesque en 1976 que la Maison Jacques-Parizeau voit le jour. Elle a déjà accueilli une centaine de résidents et résidentes depuis son ouverture non officielle en mai 2021.

Diffusion Hector-Charland, un organisme qui chapeaute notamment les activités des théâtres Hector-Charland et Alphonse-Desjardins, à L’Assomption et Repentigny, respectivement, et qui a comme mission d’animer la vie culturelle de la municipalité régionale de comté de L’Assomption, est derrière l’initiative.

Le lieu permet de donner un temps de création privilégié, loin des préoccupations quotidiennes aux artistes, ainsi que de favoriser la rencontre avec différents publics, a affirmé Claude de Grandpré, le directeur général de Diffusion Hector-Charland, dans un communiqué.

Il s’agit d’un bâtiment de deux étages, dont chacun compte trois chambres. Il peut donc accueillir près d’une dizaine de personnes.

Chargement de l’image

La Maison Jacques-Parizeau peut accueillir une dizaine de personnes environ.

Photo : Annie Garofano

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, le maire de l’Assomption, Sébastien Nadeau et le frère de Jacques Parizeau, Robert, étaient notamment présents à l’inauguration, lundi, en plus de Lisette Lapointe.

Jacques Parizeau a toujours eu cette volonté de faciliter l’accès à la culture, de favoriser son développement et son rayonnement, car pour lui, la culture est le ciment qui unit les peuples, a dit l’épouse de feu Jacques Parizeau par voie de communiqué.

Il serait très fier de voir son nom associé à cette Maison qui permettra à des centaines d’artistes de voir naître leur projet et peut-être de réaliser leur rêve.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !