•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un député pousse pour la création d’un commissariat au racisme systémique à l’Î.-P.-É.

Chargement de l’image

Gordon McNeilly a été élu député du district 14 à Charlottetown - West Royalty le 23 avril 2019. (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicole William

Chargement de l’image

Le premier député noir de l’Île-du-Prince-Édouard, Gordon McNeilly, presse le gouvernement provincial de créer un poste de commissaire indépendant au racisme systémique.

L’initiative a été présentée par le parlementaire pour la première fois à l’Assemblée législative en décembre dernier.

La proposition a été mise sur la table lorsque le jeune joueur de hockey Mark Connors, des Hawks d’Halifax, a été la cible d’insultes racistes lors d’un tournoi à Charlottetown.

Depuis, le projet de création d’un commissariat sur le racisme systémique n’a pas avancé.

« Les autres provinces font plus que nous. […] Je pense que c'est qu'on a besoin, c'est d’avoir la volonté de le faire, de mettre ça en place.  »

— Une citation de  Gordon McNeilly, député libéral

Selon Gordon McNeilly, des lettres présentant un plan pour la création de ce poste de commissaire au racisme systémique ont été envoyées au premier ministre Dennis King.

Pour lui, il y aurait un manque de volonté dans la création de ce poste.

Chargement de l’image

Le projet de création d'un poste de commissaire au racisme systémique a été présenté à l’Assemblée législative, en décembre dernier. (archives)

Photo :  CBC / Brian McInnis

Gordon McNeilly souligne que la nomination de Dante Bazard comme le premier commissaire noir aux droits de la personne de l’île représentent néanmoins un avancement dans la lutte contre le racisme systémique.

Des initiatives ont été mises en œuvre à l’intérieur du gouvernement pour avoir des politiques plus inclusives, explique-t-il.

Cependant, il est nécessaire d’étendre ces initiatives à l’ensemble de la communauté.

Si tu regardes dans la communauté, à l’extérieur de la fonction publique, on peut faire mieux, ajoute le député libéral.

L’inspiration néo-brunswickoise

Gordon McNeilly considère le Nouveau-Brunswick comme un exemple à suivre. Cette province a nommé sa première commissaire indépendante au racisme systémique, Manju Varma, en septembre dernier.

Elle doit présenter un rapport ainsi que des recommandations au gouvernement à l’automne.

Chargement de l’image

Manju Varma est la nouvelle commissaire sur le racisme systémique du Nouveau-Brunswick.

Photo : Gracieuseté/GNB

Le député McNeilly rappelle néanmoins qu'à l'île, le mandat de ce poste serait différent de celui du Nouveau-Brunswick.

Selon lui, ce bureau à l’île aurait le pouvoir d’agir en dehors de la fonction publique.

Leur poste de commissaire regarde des questions à l’intérieur du gouvernement et propose des recommandations. Mais notre commissaire pourrait exercer leur fonction à l’extérieur [de la fonction publique], de façon indépendante en regardant la façon comment la société fonctionne et comment on pourrait améliorer d’autres milieux à l’île, explique-t-il.

Gordon McNeilly précise que le bureau insulaire pourrait mener des consultations publiques sur les politiques d’inclusion dans l’ensemble de la communauté.

Son mandat comprendrait aussi la réalisation d’enquêtes indépendantes sur des cas de racisme au sein des organisations ainsi que la création des stratégies de lutte contre le racisme.

Le commissariat au racisme systémique serait aussi en mesure d’orienter les organisations dans leur politique d’inclusion et de traitement de cas de racisme.

Le député libéral cite les allégations de racisme au sein de Hockey Île-du-Prince-Édouard comme un exemple de situation dans laquelle ce commissariat pourrait intervenir.

Chargement de l’image

Mark Connors, un jeune hockeyeur d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, a été cible d'insultes racistes à Charlottetown, lors d'un tournoi en novembre denier. (archives)

Photo : CBC / Brian MacKay

Agir où les ressources sont limitées

Pour Dante Bazard, le premier commissaire noir aux droits de la personne de l’île, un commissaire indépendant pourrait intervenir dans des milieux où son bureau ne le peut pas.

Ce commissariat sur le racisme système aurait également plus de liberté pour proposer d’autres approches de lutte contre la discrimination, selon lui.

Il existe de multiples solutions que nous devons envisager pour lutter contre le racisme, ajoute-t-il.

Chargement de l’image

Dante Bazard est le premier commissaire noir aux droits de la personne de l'île. et le premier conseiller en politique de lutte contre le racisme de la province. (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicole Williams

Dans une déclaration écrite, le bureau du premier ministre Dennis King a déclaré que son gouvernement examine toujours toutes les options pour contrer le racisme systémique.

En avril dernier, le premier ministre a déclaré avoir rencontré la commissaire au racisme du Nouveau-Brunswick pour discuter du processus de mise en place de ce type de bureau à l’Île-du-Prince-Édouard.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !