•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vins faussement étiquetés vendus en Ontario

Chargement de l’image

Ils ont été produits en Cisjordanie mais portaient la mention « produit d'Israël ».

Photo : iStock

La Presse canadienne

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) dit que deux vins produits en Cisjordanie et vendus en Ontario ont été faussement étiquetés « produit d'Israël » à cause du manque d'informations claires sur les étiquettes.

Dans la révision d'une décision antérieure, l'ACIA reconnaît que ces vins n'avaient pas été produits à l'intérieur des frontières internationalement reconnues d'Israël. Leurs étiquettes ne mentionnaient pas qu'ils avaient été produits en Cisjordanie, un territoire administré par l'État hébreu.

En conséquence, l'étiquetage de ce produit allait à l'encontre de la loi canadienne sur les aliments et les drogues ainsi que de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada.

L'ACIA déplore qu'elle n'ait pas pour mandat de recommander un libellé précis ou d'approuver un étiquetage donné.

Elle compte lancer des consultations d'ici la fin de l'année avec les parties intéressées sur une déclaration acceptable des origines d'un produit.

En 2017, le militant David Kattenburg, de Winnipeg, s'était plaint en soulignant que les vins produits par la firme Psagot and Shiloh Winery, en Cisjordanie, provenaient de colonies israéliennes situées dans les territoires occupés et non d'Israël à proprement parler. Il avait donc soutenu que les vins ne devaient pas, en vertu de la loi canadienne, être étiquetés comme étant des produits d'Israël.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !