•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD de l’Ontario annulerait la réduction de la taxe sur l’essence

Chargement de l’image

La cheffe du NPD, Andrea Horwath, en campagne électorale (archives).

Photo : CBC / Jonathan Migneault

La Presse canadienne

Le NPD ontarien reconnaît que son déficit sera plus élevé que ceux prévus par les progressistes-conservateurs et par les libéraux s'il est porté au pouvoir le 2 juin.

Les néo-démocrates ont également indiqué qu'ils ne présenteraient pas un budget équilibré pendant six ans. Ils espèrent obtenir des revenus supplémentaires en éliminant une réduction de la taxe sur l'essence.

Le parti d'Andrea Horwath a présenté son cadre financier dimanche.

La porte-parole du parti en matière de finances, Catherine Fife, a reconnu l'augmentation du coût de la vie, provoquée notamment par une forte hausse du prix de l'essence. Selon elle, la réduction temporaire annoncée par le gouvernement Ford n'est qu'un subterfuge.

Nous envisageons une stratégie à long terme non seulement afin d'atténuer la hausse mais aussi afin de stabiliser les prix, a-t-elle lancé en parlant de la promesse du parti de contrôler le prix de l'essence.

Chargement de l’image

Catherine Fife a présenté le budget associé à la plateforme électorale du NPD dimanche (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC

Ainsi, le NPD espère aller chercher 600 millions de dollars au cours de la première année en annulant la réduction de la taxe sur l'essence présentée comme une mesure temporaire par le gouvernement progressiste-conservateur.

Une réduction de 5,7 cents le litre doit entrer en vigueur le 1er juillet. Elle est prévue pendant une période de six mois. Selon le chef libéral Steven Del Duca, cette mesure démontre que le NPD a abandonné la classe moyenne.

Au cours de sa troisième année au pouvoir, le NPD compte aller chercher 2,4 milliards en augmentant le taux d'imposition des sociétés et 1,9 milliard en modifiant la réglementation sur les gains en capital.

Le NPD veut aussi dépenser 8,6 milliards pendant la troisième année d'un éventuel gouvernement qu'il formerait pour augmenter les prestations d'aide sociale et le soutien aux personnes handicapées. Des sommes d'argent sont prévues en ce qui a trait à d'autres promesses : 1,8 milliard en provenance de la bourse du carbone pour venir en aide aux familles des zones rurales, aux familles du Nord de l'Ontario et aux familles à faible revenu ainsi que 940 millions pour la mise en œuvre d'un programme de soins en santé mentale universels qui serait financé publiquement.

Selon le parti, cela signifie que le déficit d'un gouvernement néo-démocrate atteindrait 21,5 milliards au cours de la première année de son mandat. Ce déficit chuterait ensuite à 18,4 milliards la deuxième année et à un peu plus de 13 milliards la troisième année.

Le document présenté par les néo-démocrates ne dépasse pas la troisième année. Selon des porte-parole, faire des projections au-delà de cette période est hasardeux. Toutefois, ils prévoient un retour à un budget équilibré en 2028-29.

Les progressistes-conservateurs prévoient un déficit de 19,9 milliards la première année.

Les libéraux disent que leur déficit sera plus élevé que celui des progressistes-conservateurs au cours de la deuxième année de leur mandat. Ils pensent toutefois atteindre l'équilibre budgétaire plus rapidement.

Le cadre financier du NPD est présenté 20 jours après le dévoilement de sa plateforme électorale et 17 jours après la présentation du budget par le gouvernement Ford.

Les chefs des quatre principaux partis n'avaient aucune activité publique à leur horaire dimanche.

Des centaines de millions de dollars sont également promis pour le logement abordable, pour les subventions au loyer, pour la hausse des salaires des travailleurs en garderie ainsi que pour l'embauche d'un plus grand nombre d'enseignants, d'aides-enseignants et de concierges.

Les néo-démocrates affirment qu'ils maintiendraient l'ensemble des dépenses d'infrastructures promises par les conservateurs mais qu'ils réorienteraient les fonds destinés à l'autoroute 413 et à l’autoroute de contournement de Bradford, des projets auxquels ils s'opposent, vers des projets d'immobilisations dans les écoles et dans les soins de santé.

Ils instaureraient également une surtaxe sur les voitures de luxe de 5 % pour les véhicules dont le prix oscille entre 90 000 $ et 100 000 $ et de 7 % pour les véhicules de plus de 100 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !