•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les croupiers du Casino de Montréal déclenchent une seconde grève en autant de jours

Chargement de l’image

Le Casino de Montréal est géré par Loto-Québec.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Les croupiers du Casino de Montréal ont déclenché dimanche une deuxième grève en autant de jours.

Ils ont quitté leur poste en fin d'après-midi samedi afin de démontrer leur appui à leur comité de négociations.

Les croupiers dénoncent le blocage des négociations. Les deux parties sont dans une impasse depuis le week-end dernier.

La grève est prévue de 16 h à 20 h.

La convention collective des 521 croupiers est échue depuis le 31 mars 2020. Les salaires, les horaires de travail et l'organisation du travail sont les principaux enjeux de la négociation.

Le conseiller syndical du Syndicat canadien de la fonction publique, Jean-Pierre Proulx, a indiqué que les négociations reprendront mardi en présence d'un médiateur.

Il espère que les grèves du week-end donneront lieu à la conclusion d'une entente satisfaisante.

Comme la veille, Loto-Québec, qui gère les casinos provinciaux, s'est dite prête à accueillir la clientèle. Toutes les activités sont offertes, sauf le salon de poker, qui sera fermé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !