•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un casque spécial évite la perte de cheveux pour les femmes atteintes du cancer du sein

Chargement de l’image

Tammy Wegener subit un traitement de chimiothérapie contre le cancer du sein avec le casque de refroidissement du cuir chevelu.

Photo : Gracieuseté: Tammy Wegener

Radio-Canada

Tammy Wegener a vu sa grand-mère combattre un cancer du sein. Lorsqu’elle a reçu un diagnostic similaire en décembre, elle savait que la chimiothérapie allait provoquer la perte de ses cheveux.

Elle a eu tort.

Un peu avant la fin de sa première série de traitements, la femme de 48 ans de Quispamsis, n’avait perdu aucun cheveu, tout ça en raison d’un nouveau procédé, peu connu au Canada, mais maintenant disponible à l’Hôpital régional de Saint-Jean : le refroidissement du cuir chevelu.

L’établissement hospitalier de Saint-Jean a récemment reçu deux exemplaires de cette machine, une première au Canada atlantique. Cette technologie refroidit et gèle le follicule du cheveu pendant le traitement de chimiothérapie.

Un don de deux employés

Deux employées du Réseau de santé Horizon ont fait don de ce casque au département d’oncologie de l'hôpital.

L’infirmière Mari O’Brien et son conjoint, le Dr Ashley O’Brien, ont acheté cet appareil alors que Mari combattait un cancer du sein.

Lorsque cet équipement est devenu obsolète, le couple a écrit à la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jean pour l’achat de nouvelles machines. Grâce aux dons de la communauté, la Fondation a pu en acheter deux.

Tammy Wegener, une femme active qui aime jouer des instruments musicaux et se balader en kayak sur un lac près de son domicile, utilise la machine Paxman depuis trois mois. Et contrairement aux patients vivant aux États-Unis, elle n’a pas besoin de payer pour l’utiliser.

Elle admet que le succès du traitement dépend du patient, du type de chimiothérapie et de la condition des cheveux.

Plusieurs femmes ont dit qu’elles perdraient une partie de leurs cheveux ou verraient un amincissement. Je crois être la première à ne pas avoir perdu ses cheveux , a-t-elle remarqué.

Elle était sceptique au départ et n’était pas entichée à l’idée qu’on gèle sa tête pendant quelques heures, mais elle s’est quand même décidée d’essayer.

Six femmes l'utilisent, cinq en attente

Actuellement, six femmes en chimiothérapie pour un cancer du sein utilisent l’une des deux machines de refroidissement du cuir chevelu et cinq autres sont en attente d’une place cet été. Elle prévoit de poursuivre le traitement jusqu’à la fin de son prochain cycle de chimiothérapie, à la mi-juin.

Je suis simplement heureuse d’avoir eu ce choix et je crois que ce choix devrait être disponible pour toutes les femmes , est-elle persuadée.

Cette mère de famille de quatre enfants estime important de conserver ses cheveux pendant les traitements contre le cancer du sein. C’est bon pour la santé physique et mentale. Ça apporte la tranquillité d’esprit, spécialement quand elle est devant ses enfants.

Elle souhaite qu’en gardant ses cheveux, ses enfants seront moins effrayés par sa réalité et ce que l’avenir lui réserve.

D’après un reportage de Raechel Huizinga de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !