•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison estivale : des restaurateurs entament un blitz pour recruter en Outaouais

Chargement de l’image

Certains restaurateurs en Outaouais lancent une opération de séduction afin de recruter en vue de la saison estivale (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

Le manque de main-d'œuvre est un gros caillou dans les souliers de plusieurs restaurateurs en Outaouais au moment où s’amorce la saison estivale. Certains d'entre eux lancent une opération de séduction afin de recruter.

Pour Karim Filiou, propriétaire du restaurant BBQ Shop à Gatineau, les besoins sont grands.

Chargement de l’image

Karim Filiou, propriétaire du restaurant BBQ Shop à Gatineau

Photo : Rosalie Sinclair

Serveurs, travailleurs en cuisine, hôtesses… On a aussi notre camion de cuisine de rue. On fait des mariages, des traiteurs. C’est sûr qu’on a besoin de recruter des gens à temps complet, à temps partiel, des gens qui veulent simplement nous aider pour de l’événementiel aussi, dit-il.

Une foire à l’emploi informelle

C’est pourquoi ce restaurateur a décidé d'organiser, dimanche, une foire à l’emploi pour aller à la rencontre d'employés potentiels. Afin de mettre toutes les chances de son côté, M. Filiou a opté pour une formule d’entrevue plutôt informelle.

Chargement de l’image

Le propriétaire du restaurant BBQ Shop a tenu une foire à l'emploi plutôt informelle dimanche afin de recruter pour la saison estivale.

Photo : Radio-Canada

On a essayé de faire une petite formule un peu différente aujourd’hui. On invite les gens à venir prendre un verre avec nous pour apprendre à connaître l’équipe. C’est ce qui est le plus important pour nous : bâtir une équipe pour l’été avec des gens qui sont capables de bien s’entendre, autant en service qu’en cuisine, a fait valoir le restaurateur.

« On accueille les gens pour une foire-entrevue sans nécessairement que ça soit trop formel, stressant, et [que les gens soient] cordés un après l’autre. On veut juste que les gens passent un peu de bon temps ensemble. »

— Une citation de  Karim Filiou, propriétaire du restaurant BBQ Shop

Fermer temporairement pour saisir une occasion?

Du côté de l'entreprise Les Vilains Garçons, qui exploite notamment un restaurant, une boucherie et un camion de cuisine de rue, le manque d’employés est aussi un casse-tête.

Chargement de l’image

Cyril Lauer, cofondateur des Vilains Garçons

Photo : Radio-Canada

On est assez limités dans les CV qu’on reçoit, lance Cyril Lauer, copropriétaire.

La situation pourrait d’ailleurs forcer les propriétaires à choisir entre le fait de garder la boucherie de l’entreprise ouverte et le fait de rater l’occasion d'obtenir davantage de visibilité en déployant leur camion de cuisine de rue lors de la fin de semaine du Grand Prix de Montréal, en juin.

Chargement de l’image

Afin de pouvoir déployer leur camion de cuisine de rue au Grand Prix de Montréal, en juin, Les Vilains Garçons pourraient devoir fermer temporairement leur boucherie en raison du manque d’employés.

Photo : Rosalie Sinclair

On va être capables de rester ouverts pour le restaurant, mais pour la boucherie, on attend encore des confirmations pour pouvoir rester ouverts le vendredi et le samedi. [...] Au moins, on va aller au Grand Prix, c’est ça qui est important. Ça va faire une belle visibilité et on espère qu’on va pouvoir rester ouverts à la boucherie en même temps, souhaite M. Lauer.

Avec les informations de Rosalie Sinclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !