•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carleton-sur-Mer limitera la conversion de résidences en lieux d’hébergement touristique

Chargement de l’image

Les élus de Carleton-sur-Mer avaient amorcé leur réflexion en ce sens il a plusieurs mois (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Chargement de l’image

Carleton-sur-Mer passe de la parole aux actes. Dans un contexte de pénurie de logements disponibles à l'année, les élus comptent réglementer la conversion de résidences unifamiliales en lieux d’hébergement touristique. Ils ont choisi de le faire en ne l’autorisant que dans certaines zones.

Un premier projet de règlement a été adopté en ce sens lors de la séance régulière du 9 mai dernier.

La cinquantaine de lieux d'hébergement touristique déjà présents sur le territoire bénéficieront d’un droit acquis. Le propriétaire d’une résidence pourra également, sur une base sporadique, continuer à la louer en son absence via les plateformes virtuelles prévues à cet effet.

Ce qui ne sera plus possible, c’est d’acheter une maison et de la convertir, de l’utiliser uniquement [pour de la location], résume le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu  Lapointe.

Chargement de l’image

Le maire Mathieu Lapointe explique que le conseil municipal de Carleton-sur-Mer veut ainsi limiter le nombre de résidences touristiques sur le territoire afin de favoriser l'hébergement à long terme destiné aux citoyens (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Plusieurs zones de villégiature où les conversions pourront être maintenues ont été ciblées par l’administration municipale. On retrouve notamment, parmi celles-ci, le secteur forestier de Carleton, incluant le mont Saint-Joseph, les environs du quai et l’extrémité de la rue Jean-Landry. Ce sont vraiment des zones où ça se prête mieux, note M. Lapointe.

Le maire explique que Carleton-sur-Mer veut, avec cette future réglementation, envoyer un message.

Chargement de l’image

Le secteur du quai de Carleton-sur-Mer est l'une des zones ciblées par l'administration municipale (archives).

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

L'élu indique d'ailleurs qu’il n’est pas exclu que la Municipalité décide ultérieurement d’aller plus loin. Selon Mathieu Lapointe, les élus suivront en effet la situation de très près et demeureront attentifs aux prochaines demandes de permis.

« C’est possible que dans les prochains mois ou dans les prochaines années, dépendamment de la demande, on interdise complètement [la conversion] pour éviter de se retrouver dans une situation plus difficile. »

— Une citation de  Mathieu Lapointe, maire de Carleton-sur-Mer

Carleton-sur-Mer emboîterait ainsi le pas à Percé. Son conseil municipal a décidé, en mars dernier, d’interdire la conversion de résidences unifamiliales en lieux d’hébergement touristique sur l’entièreté de son territoire.

Une consultation publique aura lieu le 13 juin de 17 h à 18 h à l'hôtel de ville. Le nouveau règlement de Carleton-sur-Mer pourrait être adopté lors de la séance publique suivante, le 13 juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !