•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier Plan directeur de l’eau pour le bassin versant du Lac Laperrière

Chargement de l’image

Vue sur le lac Laperrière, au Témiscamingue.

Photo : Google maps (capture d'écran)

Radio-Canada

Un premier Plan directeur de l’eau du bassin versant du Lac Laperrière sera présenté aux riverains le 2 juin par l’Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT).

C'est le résultat de la collaboration entre l’Association des riverains du lac Laperrière, la Municipalité de Duhamel-Ouest et l’OBVT.

L'occasion pour les riverains d'en apprendre plus sur l’état de leur plan d'eau et de son bassin versant.

Ça sera aussi l'occasion pour eux de discuter des actions prévues pour mieux protéger le lac.

Il y a des problématiques qui ont été identifiées comme un peu l'autorisation. Il y a un début d'eutrophisation du lac et il y a un risque d'introduction des espèces exotiques envahissantes parce que le cladocère épineux été détecté dans le lac Témiscamingue qui est juste à côté. Il y a un désir d'approfondir les connaissances sur l'eau de surface et l'eau souterraine du lac Laperrière. Donc, c'est sur ça qu'on va se focaliser pour les prochaines années, explique le coordonnateur du plan directeur de l'eau Vital Idossou.

L'OBVT compte se mettre au travail dès cet été avec une campagne d'analyse de l'eau pour déterminer les sources de pollution.

Pendant toute la saison, on va échantillonner l'eau du lac et on va analyser cette eau-là et après cette analyse, on va pouvoir savoir c'est quoi les sources de pollution du plan d'eau. Il y a plusieurs sources potentielles de pollution d'un lac qui est habité, mais on ne peut pas vraiment déterminer ça sans faire des acquisitions des connaissances, c'est-à-dire des analyses d'eau, ajoute Vital Idossou.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !