•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vague de chaleur inattendue pour un mois de mai

Des passants circulent sur une allée commerciale d'Ottawa, par une journée ensoleillée.

Le marché By, à Ottawa

Photo : Capture d'écran - Radio-Canada

Radio-Canada

Vous avez eu chaud, cette fin de semaine? Cela s’explique : la région a atteint un record de chaleur qui ne s’était pas vu depuis 100 ans! Vous n’en pouvez déjà plus? Rassurez-vous, cela ne devrait pas durer encore très longtemps.

Samedi, la température dans la capitale fédérale a dépassé les 28 degrés Celsius pour une quatrième journée consécutive, avant le 15 mai. Une période de chaleur aussi longue et à ce temps-ci de l’année ne s’était jamais vue depuis au moins 100 ans.

Alors que les températures de mai ont déjà dépassé 30 °C dans le passé, une vague de chaleur comme celle-ci ne s'était jamais produite aussi tôt dans le mois, a affirmé David Phillips, climatologue à Environnement Canada.

« On s’attendrait à de telles températures pendant les jours caniculaires de l'été. »

— Une citation de  David Phillips, Environnement Canada

Au centre-ville d’Ottawa, tout ce beau temps a été bien accueilli par les résidents et les touristes qui se promenaient dans le marché By. Les devantures de magasins étaient animées et les terrasses des restaurants étaient bondées.

On se croirait au milieu du mois de juillet, a déclaré Jamie McDonald, employé de la fonction publique. 

Il y avait de la neige en avril, donc [je] ne m'attendais pas à ce qu'il fasse chaud comme ça maintenant, a reconnu Victoria Westaway.

Des gens assis en terrasses.

Des gens assis en terrasses dans le marché By, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Pas là pour rester

Les premières vagues de chaleur peuvent être particulièrement inconfortables, a déclaré Phillips, car les gens ne sont pas encore acclimatés aux températures estivales.

Il recommande la prudence : certaines personnes peuvent ressentir un essoufflement et nécessiter potentiellement des soins médicaux. Dans les pires scénarios, la chaleur extrême peut même s’avérer mortelle, rappelle-t-il.

Toutefois, le temps chaud ne restera pas là très longtemps, selon le climatologue. David Phillips prévoit un refroidissement dans la semaine à venir, avec de possibles pluies et orages.

Dimanche, la journée sera nuageuse. Environnement Canada prévoit un maximum de 26 degrés Celsius avec de fortes possibilités d’orages en après-midi.

Malgré la récente flambée des températures, David Phillips dit qu'il ne s'attend pas à ce que l'été à Ottawa soit plus chaud que d'habitude.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !