•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tourisme religieux dopé par la venue du pape cet été

Gros plan d'un panneau sur lequel est inscrit Vacant. en arrière-plan, on aperçoit la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré.

À Sainte-Anne-de-Beaupré, les chambres dans les hôtels commencent déjà à être réservées pour la fin juillet, au moment où le pape François sera de passage à Québec.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré

La venue du pape François à Québec, fin juillet, apparaît comme une aubaine pour les professionnels du tourisme. Aussitôt la visite confirmée, certains hôteliers ont enregistré des réservations pour cette période.

Pendant la neuvaine de la Sainte-Anne, du 17 au 27 juillet, le Motel Deblois, à Sainte-Anne-de-Beaupré affiche complet. Généralement en juin, les premiers clients - des Québécois pour la plupart - s’assurent d’avoir une chambre.

Cette fois, le téléphone a commencé à sonner dès cette semaine. Les appels proviennent de partout au Canada, et même des États-Unis. Michel Shinouda, le propriétaire, n’a jamais vu ça.

Un homme en entrevue avec une journaliste pour la télé. Il porte une casquette sur la tête et des lunettes.

Michel Shinouda, le propriétaire du Motel Deblois, confie qu'il lui reste quelques chambres de disponibles pour la fin juillet quand le pape sera à Québec.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré

Le voyage du souverain pontife est, pour lui, providentiel, après ces deux dernières années marquées par la pandémie et une baisse notoire d’activité.

Ça va avoir un impact direct sur l’économie de la Côte-de-Beaupré, c’est sûr et certain. Et ça va faire du bien.

Sur le long terme

À la tête du restaurant Marie Beaupré, Jean Letellier est persuadé que les retombées économiques de cette venue se ressentiront bien au-delà de cet été.

Les images vont être diffusées dans le monde entier. Qu’ils soient croyants ou pas, les gens vont être curieux de voir où le pape est allé, suppose-t-il.

Un homme en entrevue pour la télé dans une salle à manger de restaurant.

Jean Letellier, le propriétaire du restaurant Marie Beaupré, pense que la venue du pape au Canada, cet été, va accroître la notoriété de la Côte-de-Beaupré dans le monde.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré

Le restaurateur s’interroge cependant: va-t-il être en mesure de répondre à la demande? La pénurie de main-d'œuvre est présente. Actuellement, on n’est pas capable d’ouvrir 7 jours sur 7.

Le programme du pape François à Québec n'est pas encore complètement défini, mais un déplacement à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré leur semble incontournable.

Grande affluence

Éric Bilodeau, le directeur communications et marketing Destination Québec cité, voit lui aussi la vie en blanc en ce moment. Un blanc aussi éclatant que celui de la soutane du chef de l’Église catholique.

Gros plan du visage d'un homme à lunettes dehors.

Éric Bilodeau, le directeur communications et marketing de Destination Québec cité, se souvient que la messe en plein air à l'Université Laval de Jean-Paul II, en 1984, avait attiré 500 000 personnes sur le site.

Photo : Radio-Canada / Victor Paré

S’il est trop tôt pour chiffrer le montant des bénéfices, il a tout de même une petite idée sur la question.

« C’est à coup de plusieurs dizaines de millions de dollars. »

— Une citation de  Éric Bilodeau, directeur communications et marketing Destination Québec cité

Les délégations du pape et toute la sécurité déjà, ils vont occuper des milliers de chambres. En plus, il y aura le public et toutes les communautés autochtones du Québec et de l’est du Canada qui vont déferler pour le rencontrer.

Gros plan sur le pape François qui salue des gens à son arrivée pour l'audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 4 mai 2022.

En plus de Québec, le pape François se rendra à Edmonton et Iqaluit, cet été.

Photo : Getty Images / AFP / VINCENZO PINTO

Cette visite s’inscrit dans la continuité du dialogue entre l'Église catholique et les communautés autochtones, entamé lors de la visite des délégations des Premières Nations, des Inuit et des Métis à Rome, en avril.

Un arrêt sur le lieu d'un ancien pensionnat pour Autochtones est d’ailleurs prévu.

D'après les informations d'Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !