•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chasse au trésor qui a captivé Miramichi prend fin avec 13 100 $ en prix

Un homme déguisé en Jason du film «Friday the 13th» marche le long d'un bâtiment. Il a un masque de hockey, une salopette grise et un faux couteau.

Un homme déguisé en Jason Voorhees, du film «Friday the 13th», dans les rues de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, le vendredi 13 mai.

Photo : CBC / Shane Fowler

Radio-Canada

Une chasse au trésor qui a fasciné les gens de la région de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, pendant 13 jours s’est terminée un vendredi 13 avec 13 100 $ cachés en plein air.

C’était une finale appropriée pour ce jeu. Son metteur en scène anonyme avait jour après jour depuis le 1er mai lancé les citoyens à la poursuite de billets de 100 $ et de 50 $ cachés, en leur donnant des indices faisant souvent référence à des films d’horreur classiques.

Le dernier indice a été publié sur la page Facebook intitulée Miramichi Mystery Machine vendredi, le 13 mai, peu après 19 h.

Des commerçants locaux en profitent

Si le jeu sorti de nulle part a réjoui des centaines de personnes qui se sont jetées à la recherche de tout cet argent caché, il semble que les commerçants des environs ont aussi profité de l’afflux de participants.

Cheryl Brown derrière le comptoir du bar, avec des dizaines de bouteilles d'alcool derrière elle.

Cheryl Brown, propriétaire de la distillerie Three Dog Distilling Company, à Miramichi au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC / Shane Fowler

Un des indices publiés durant les premiers jours de la chasse au trésor menait au bar The Dirty Dog, de la distillerie Three Dog Distilling Company. On demandait aux gens d’y aller entre 16 h et 18 h.

Cheryl Brown, la propriétaire de la distillerie, jure qu’elle n’a rien à voir avec ce jeu. Son bar n’est même pas ouvert à cette heure-là, dit-elle.

Mise au courant, elle n’a pas manqué d’ouvrir plus tôt que prévu pour profiter de la manne ce jour-là. Une quarantaine de personnes participant au jeu se sont pointées, dit-elle.

Des citoyens dans les rues cherchent de l'argent.

Des gens participent à «Miramichi Mystery Machine» et cherchent l'argent caché.

Photo : CBC / Shane Fowler

Le créateur du jeu est toujours anonyme

La personne qui a distribué tout cet argent depuis le début du mois est anonyme. Le créateur du groupe « Miramichi Mystery Machine » est inscrit sur Facebook sous le nom Roman Dungarvan. Sa photo de profil est celle d’un personnage sans visage, sous un capuchon noir.

Son pseudonyme ressemble au nom de la rivière Dungarvon, un cours d’eau du Nouveau-Brunswick dont les rives seraient supposément hantées par un cuisinier assassiné au 19e siècle.

Dans sa biographie, l’inconnu écrit qu’il doit réparer les méfaits causés par le sombre passé de sa famille.

Les journalistes de CBC lui ont écrit, sans jamais obtenir de réponse.

La personne derrière tout ça a fait une quantité appréciable de promotion pour les commerces locaux, c’est excellent, remarque Cheryl Brown, la propriétaire de la distillerie.

Elle ajoute cependant que tous ces mystères font un peu froid dans le dos.

Deux personnes prennent un selfie. L'une exhibe une enveloppe verte avec une illustration de chien dessus. Un billet de 100 $ dépasse de l'enveloppe.

Mallory Barnaby (à droite) et Jennifer Arsenault ont trouvé l'un des billets de 100 $ cachés lors de la dernière journée de «Miramichi Mystery Machine», le vendredi 13 mai.

Photo : Photo fournie par Mallory Barnaby

Plusieurs participants rencontrés depuis le début du mois ont vanté le fait qu’un jeu propagé sur les réseaux sociaux se soit transformé en une activité commune, à l’extérieur.

C’est la chose la plus excitante qui est arrivée à Miramichi depuis longtemps, disait d’ailleurs Tim Sutton, un concurrent passionné, la fin de semaine dernière.

Mallory Barnaby a trouvé 100 $ vendredi, soir de finale, dans un terrain industriel. Avec l’épicerie qui coûte de plus en plus cher, ce sera peut-être vite dépensé, mais la frénésie des derniers jours compte plus que l’argent gratuit, dit-elle.

C’était très amusant de sortir et de participer, dit-elle. C’était vraiment bien de voir tout ce monde dehors en train d’avoir du plaisir.

Avec des renseignements de Shane Fowler, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !