•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un forum à l’UBC sur l’inclusion des personnes noires dans les universités

Le professeur à la faculté de l'éducation de UBC, Handel Wright.

Handel Wright, professeur à la faculté de l'éducation à l'UBC, est l'un des présentateurs au forum qui vise à rendre les universités canadiennes plus inclusives des personnes noires.

Photo : Radio-Canada / Raluca Tomulescu

Radio-Canada

Une soixantaine de représentants d’universités et de collèges au Canada participent à un forum de l’Université de la Colombie-Britannique au centre-ville de Vancouver afin de trouver des façons d'encourager davantage de personnes noires à fréquenter ces établissements et à y travailler.

L'événement intitulé « Le développement de communautés et l'épanouissement des personnes noires par le biais de la Charte de Scarborough » cherche à rendre les campus plus accueillants.

Ce forum survient dans la foulée de la Charte de Scarborough, une initiative signée par 46 établissements postsecondaires l’automne dernier, pour lutter contre le racisme et favoriser l’inclusion, l'épanouissement et le sentiment d’appartenance des personnes noires sur les campus.

Le document de 22 pages est issu de discussions en lien avec un forum national sur le racisme anti-noir en éducation postsecondaire en 2020, lorsque le sujet était sous les projecteurs, et que les manifestations du mouvement Black Lives Matter étaient nombreuses au pays.

La charte exige que ses signataires respectent certains principes lorsqu'ils définissent leur propre plan d'action pour favoriser l'inclusion des personnes noires.

Lors de la création de la charte, l’idée est venue de tenir une conférence à ce sujet tous les deux ans, et l'UBC s’est porté volontaire pour accueillir la première.

Selon Handel Wright, professeur au département des études en éducation à l'UBC, et présentateur au forum, les personnes et la culture noires sont fortement sous-représentées en Colombie-Britannique. Il espère que l’événement permettra d'établir de meilleurs liens entre les institutions postsecondaires et la communauté noire.

Une communauté plus petite

Au contraire d’autres villes majeures du Canada, à Vancouver et à Victoria, nous n’avons pas de quartier « noir », ce qui est une problématique particulière et unique, dit Handel Wright. Selon Statistique Canada, en 2016, les personnes noires représentaient 1 % de la population britanno-colombienne, alors qu’elles constituaient 3,5 % de la population canadienne.

UBC fait de grands pas afin d'améliorer la situation, ajoute-t-il, soulignant le travail du président de l’université, Santa Ono, et du vice-président responsable des étudiants, Ainsley Carrey, qui a lancé un programme visant à attirer plus d’étudiants noirs à l'Université de la Colombie-Britannique.

Mon espoir, c’est que tous les établissements au Canada peuvent se soutenir pour faire progresser ce programme, dit Handel Wright.

D’après les informations de Raluca Tomulescu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !