•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La reprise du service d’Amtrak entre Vancouver et Seattle est repoussée de nouveau

Un conducteur de train est debout devant la porte d'un wagon d'Amtrak avant qu'il ne quitte la gare de Freeport, dans le Maine.

Un train d'Amtrak quitte la gare de Freeport, dans le Maine.

Photo : Associated Press / Robert F. Bukaty

Radio-Canada

L’entreprise ferroviaire publique américaine Amtrak ne fera pas circuler son train de passagers Cascades entre Vancouver et Seattle avant peut-être le mois de décembre en raison d’un manque de personnel.

La société avait annulé ses services à destination du Canada en mars 2020 pour limiter la propagation de la COVID-19.

Depuis, aucun train de passagers n’a circulé entre la Colombie-Britannique et l’État de Washington, alors que le voyage peut se faire presque librement en voiture ou en avion.

Le service devait reprendre cet été ou même à la fin du printemps, explique Janet Makin, une porte-parole du ministère des Transports de l’État de Washington, mais est désormais retardé.

Ce retard survient alors que le plan en infrastructures de l’administration Biden accorde d’importants fonds à Amtrak, notamment pour renforcer sa maintenance et étendre son réseau.

Selon Ray Lang, un vice-président à Amtrak, la société manque de conducteurs, de mécaniciens et de personnel de bord. Cependant, explique-t-il dans une lettre aux directeurs ferroviaires de Washington et de l’Oregon, de nouveaux conducteurs suivent une formation.

Avant la pandémie, quelque 159 000 personnes voyageaient entre Vancouver et Seattle, dit Janet Makin, la porte-parole du ministère des Transports. Le coût d’exploitation du service Cascades est financé aux deux tiers par les passagers et le reste par l’État de Washington.

Cette année, des députés de l’État de Washington ont approuvé 150 millions de dollars pour une étude sur un train à grande vitesse qui circulerait entre la Colombie-Britannique, l’État de Washington et l’Oregon. De tels travaux coûteraient au bas mot 42 milliards de dollars.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !