•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une frégate de la marine canadienne est frappée par une éclosion de COVID-19

Le NCSM Winnipeg navigue en pleine mer.

Le NCSM Winnipeg doit participer à un exercice d'entraînement majeur et à deux missions à l'étranger.

Photo : Gouvernement du Canada

La Presse canadienne

Une frégate de la Marine royale canadienne a été touchée par une éclosion de COVID-19 au moment où l'équipage se préparait en vue d'un déploiement dans le Pacifique.

Le NCSM Winnipeg est de retour à Esquimalt, en Colombie-Britannique, après que sept marins ont été déclarés positifs au coronavirus, quelques semaines seulement avant que le navire ne doive participer à un exercice d'entraînement majeur et à deux missions à l'étranger.

Cette frégate doit notamment participer à l'application des sanctions des Nations unies contre la Corée du Nord, ce que les Forces armées canadiennes font depuis 2018.

Le Winnipeg restera amarré à Esquimalt jusqu'à la mi-juin, période pendant laquelle les marins qui présentent des symptômes devront s'isoler et ne pas se présenter au travail.

L'armée affirme que près de 8000 membres des forces ont été déclarés positifs à la COVID-19 depuis le début de la pandémie, avec 268 cas actifs signalés plus tôt ce mois-ci.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !