•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves-François Blanchet en visite au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Mario Simard, Yves-François Blanchet et Alexis Brunelle-Duceppe.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, est de passage au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il est accompagné des deux députés bloquistes de la région.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Radio-Canada

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, est de passage dans la région. Il fera des arrêts à Dolbeau-Mistassini, à Mashteuiatsh, à Saint-Nazaire et à Alma.

Il profitera d’ailleurs de son passage en sol almatois pour participer à une rencontre axée sur la problématique de la pénurie de main-d'œuvre. Une centaine de personnes y participeront pour apporter des pistes de solution.

Quand on prend le temps de rassembler 100 personnes pour parler de pénurie de main-d'œuvre, on s’attend à de belles idées, des idées qui vont être très portées sur la région mais qui seront exportables, car les enjeux sont comparables partout sur le territoire.

C’est dur de voir la lumière au bout du tunnel, a mentionné le chef du Bloc québécois en parlant du manque d’employés. C’est un problème qui va en s’amplifiant et les solutions apportées sont souvent des solutions partielles.

M. Blanchet rappelle qu’une des solutions est l’immigration mais il soulève les dédales administratifs auxquels les travailleurs doivent faire face.

« Ces gens-là sont victimes d’une paperasserie épouvantable où on demande encore au monde s’ils ne viendront pas voler la job d’un bon Canadien alors qu’on sait tous qu’on est en grave pénurie de main-d'œuvre. »

— Une citation de  Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

L’insertion et la réinsertion sociale sont également des solutions, selon M. Blanchet, de même que l’automatisation.

Mais encore une fois, ça demande un soutien technologique et un soutien financier qui doivent être significatifs.

Sa visite dans la région se poursuivra jusqu'à lundi.

Selon une entrevue de Priscilla Plamondon-Lalancette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !