•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin critique le leadership de Scott Moe et quitte la province pour l’Ontario

Le Dr Hassan Masri parle en regardant devant lui, les deux mains en mouvement.

Sur les médias sociaux, le Dr Hassan Masri ne s'est, notamment, pas montré tendre envers la gestion de la pandémie par le gouvernement de la Saskatchewan.

Photo :  CBC / Dayne Patterson

Radio-Canada

Le Dr Hassan Masri, un médecin des soins intensifs de Saskatoon en désaccord avec la réponse de la province à la pandémie, a annoncé qu’il quittait la Saskatchewan pour assumer d’autres fonctions de leadership en Ontario.

C'est l'une des décisions les plus difficiles que j'aie jamais prises et j'en ai, bien entendu, perdu le sommeil , a-t-il écrit vendredi sur les médias sociaux.

Le médecin reproche au premier ministre Scott de n'avoir jamais pris le temps d’écouter ses messages privés et publics et ses exhortations malgré des tentatives incessantes de lui parler directement et en privé.

Son leadership raté et son comportement durant cette pandémie étaient vraiment honteux, fait-il remarquer.

Le Dr Masri travaille depuis 8 ans à Saskatoon, et il s'est illustré à travers les médias sociaux par ses messages présentant les difficultés auxquelles font face les hôpitaux.

Il a aussi prodigué des conseils sanitaires aux Saskatchewanais pendant la pandémie.

Par ailleurs, le Dr Hassan Masri indique que le refus du gouvernement d’accorder du financement au centre de consommation supervisée Prairie Harm Reduction, le seul de la province, a également influencé sa décision. 

Plutôt que d'appartenir à un système qui réduit les dommages et s'occupe des gens, je regarde les gens faire des surdoses et mourir depuis la fenêtre de l'unité de soins intensifs de mon hôpital, se désole-t-il.

Selon le Service des coroners de la Saskatchewan, 464 personnes sont décédées ode surdoses ou soupçonnées d’en être décédées en 2021.

En date du 3 mai, 137 personnes sont soupçonnées d’en être décédées en 2022.

Reconnaissance du gouvernement

Nous remercions le Dr Masri pour ses contributions professionnelles tout au long de la pandémie de COVID-19, plus particulièrement pour son rôle important visant à encourager la vaccination dans le cadre de la campagne provinciale Stick it To COVID, écrit le gouvernement dans un commentaire.

Nous continuons d'apprécier le soutien de tous les médecins pour que les résidents disposent des meilleures informations sur l'efficacité des vaccins contre la COVID-19. Nous lui souhaitons le meilleur dans ses projets futurs, poursuit-il.

En février dernier, le Dr Kevin Wasko, médecin urgentiste et médecin cadre pour la santé rurale intégrée au sein de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) avait également quitté son poste pour se joindre à l’équipe d’un hôpital de la région de Toronto, comme médecin urgentiste.

Le Dr Wasko s’est notamment dit frustré à l’égard de certaines décisions du gouvernement relatives aux recommandations en matière de santé publique. Il avait dénoncé une coupure décourageante entre la province et l'autorité sanitaire.

Avec les informations de Yasmine Ghania

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !