•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une juge divulgue des propos de la Dre Hinshaw sur des discussions ministérielles

Plan épaules de la Dre Deena Hinshaw en conférence de presse.

Deena Hinshaw a répondu, lors d'une audience privée, à trois questions portant sur des discussions confidentielles du conseil des ministres de l'Alberta. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

Une juge de Calgary a rendu publiques les réponses de la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, à trois questions qui lui ont été posées lors d’une audience privée à propos de discussions confidentielles du conseil des ministres de la province.

Ces questions lui ont été posées en marge de la contestation judiciaire, par un groupe d’Albertains, des restrictions sanitaires visant à endiguer la pandémie de COVID-19.

Selon la juge Barbara Romaine, de la Cour du Banc de la Reine, l’intérêt public des réponses de la Dre Hinshaw aux questions posées par la cour est plus important que celui de garder la preuve confidentielle.

Ainsi, la juge Romaine confirme que Deena Hinshaw a répondu non lorsque la cour lui a demandé :

  • si le premier ministre ou son cabinet lui avait déjà ordonné d’adopter des mesures plus restrictives que celles qu’elle proposait elle-même;

  • si le conseil des ministres lui avait ordonné d’imposer des restrictions plus importantes qu’elle ne le proposait à certains groupes, comme les Églises, les centres de conditionnement physique, les écoles et les petites entreprises;

  • si le conseil des ministres avait déjà refusé des propositions d’allégement des restrictions sanitaires qu’elle aurait proposées.

Les avocats du gouvernement provincial s’étaient opposés à la divulgation de ces informations, arguant que les discussions entre la Dre Hinshaw et le conseil des ministres doivent rester confidentielles.

Il a alors été décidé que Deena Hinshaw répondrait à trois questions lors d’une audience privée de façon à ce que la juge Romaine puisse décider si ces réponses devaient être rendues publiques et ajoutées à la preuve.

L’avocat Nicholas Trofimuk, qui représente le gouvernement dans cette affaire, a confirmé, vendredi, que le gouvernement a décidé de ne pas faire appel de la décision de la juge Romaine sur l’intérêt public des réponses de la Dre Hinshaw.

Les plaignants et le gouvernement doivent bientôt présenter leurs arguments écrits. La décision de la juge Barbara Romaine dans cette affaire n’est pas attendue avant plusieurs mois.

Avec les informations de Meghan Grant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !