•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacques Larouche, des sentiers Récré-eau des Quinze, n’est plus

Un homme dans un canot.

Jacques Larouche lors d'une expédition avec l'Association de canot camping du lac Témiscamingue.

Photo : Gracieuseté, Association de Canot Camping du Lac Témiscamingue

Radio-Canada

Jacques Larouche, un homme très impliqué dans son milieu au Témiscamingue, est décédé chez lui à Notre-Dame-du-Nord lundi dernier à l’âge de 80 ans.

Sa disparition attriste les membres de sa communauté et ceux qui l'ont connu grâce à son travail de bénévole et à ses réalisations depuis des dizaines d'années.

Adepte de plein air et de nature, il a participé à la fondation, au début des années 2000, du réseau de sentiers Récré-eau des Quinze entre Angliers et Notre-Dame-du-Nord, qu'il entretenait avec sa compagne Gisèle Dallaire et plusieurs autres bénévoles.

D'ailleurs, la Fédération québécoise de la marche a remis le prix Sentiers-Québec 2009 à Récré-eau des Quinze pour la création et la promotion des infrastructures de marche, de randonnée pédestre et de raquette au Québec.

C'était un bénévole sans relâche. Il se donnait corps et âme quand il embarquait dans un projet. À un moment donné, il s'est embarqué dans le projet Récré-eau des Quinze. C'est la rivière des Quinze et ce sont des sentiers récréatifs où on peut aller faire des randonnées. Les circuits étaient organisés autour de Notre-Dame-du-Nord et, évidemment, des barrages de l'Hydro qui se trouvent sur le long de la rivière des Quinze, dit Yves Renson, de l'Association de canot camping du lac Témiscamingue.

« Si on doit dire qu'il va avoir un legs, le Récré-eau des Quinze, c'est vraiment signé Jacques Larouche, absolument. »

— Une citation de  Yves Renson

Né à Rouyn-Noranda, Jacques Larouche a fait carrière en éducation et était aussi très impliqué auprès des jeunes, qu'il initiait au bénévolat et à la découverte de la nature.

C'était un homme amical, toujours prêt à aider et à partager ses connaissances, dit Yves Renson.

C'était une richesse formidable de l'avoir dans les canots ou dans le groupe de canots, parce que partout où on allait, il avait l'œil pour ça, il avait l'oreille pour ça, il avait le nez pour ça. Il nous faisait découvrir toutes sortes de détails [...]. Et avec les enfants, c'était formidable. Aussitôt qu'on faisait un portage, Jacques était le papa et la maman de tout le groupe des enfants qui allaient en exploration, raconte Yves Renson.

Jacques Larouche participait également à des expéditions pour ramasser des fossiles et les remettre au fossillarium de Notre-Dame-du-Nord.

Les funérailles auront lieu le 16 juillet à Notre-Dame-du-Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !