•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de sentiers officialisés dans le parc de la Gatineau

Une centaine de kilomètres seront ajoutés au réseau officiel d'ici 2024.

Un sentier sur terre battue, dans une forêt; les feuilles des arbres sont jaunes.

Un sentier du parc de la Gatineau, le 7 octobre 2021

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Après des années à avertir les visiteurs du parc de la Gatineau de rester sur les sentiers balisés, la Commission de la capitale nationale (CCN) a commencé à convertir de nombreux chemins pédestres et cyclables en sentiers officiels.

En plus des 200 kilomètres de routes forestières officielles entretenues par la CCN, les gestionnaires du parc estiment qu'il existe plus de 300 kilomètres de sentiers non officiels conçus par des usagers.

Les sentiers non officiels se sont multipliés au cours des dernières années, en partie grâce aux applications de cartographie mobile comme AllTrails.

Pierre-Olivier Dorego, gestionnaire des activités de plein air au parc de la Gatineau, admet que ces nouvelles habitudes d’utilisation ont causé plusieurs maux de tête aux autorités du parc.

Les mésaventures hors-pistes sont devenues monnaie courante dans le parc au cours des récentes années. En novembre dernier, un randonneur s'est blessé sur une falaise abrupte et a dû être secouru par les pompiers de plusieurs municipalités qui bordent le parc.

La CCN tente d'adopter une approche philosophique.

Nous devons garder en tête que ces sentiers sont là pour une raison, souligne M. Dorego. Il estime que ces sentiers non officiels relient souvent les quartiers résidentiels au parc ou offrent une expérience récréative qui n’est pas proposée ailleurs.

Pierre-Olivier Dorego.

Pierre-Olivier Dorego est gestionnaire des activités de plein air pour la Commission de la capitale nationale.

Photo : Radio-Canada

Dès 2017, la CCN a tenu des consultations publiques auprès des usagers pour savoir quels sentiers non officiels méritaient d'être officialisés.

Randonneurs, cyclistes, cavaliers, motoneigistes et autres groupes se sont fait entendre.

L’officialisation d’une centaine de kilomètres de sentiers hors-pistes a finalement été acceptée, en fonction de leur valeur récréative et de leur impact environnemental.

Le responsable des loisirs du parc estime que, d'ici l'été 2024, 100 kilomètres d'itinéraires créés par les usagers apparaîtront sur les cartes officielles de la CCN.

Protection de l’environnement

M. Dorego explique que certains itinéraires proposés ont dû être immédiatement interdits puisqu’ils parcouraient des habitats fragiles et protégés en raison de la présence d’animaux comme le faucon pèlerin et la rainette faux-grillon de l'Ouest.

D'autres ont eu un impact important sur le territoire de grands mammifères comme le cerf.

Le parc a toutefois permis aux utilisateurs de prendre les devants pour ce qui est de plusieurs autres sentiers.

Nous espérons que ces pistes fourniront les expériences que les gens recherchent sur les sentiers non officiels et que nous pourrons fermer les sentiers non officiels qui posent problème d'un point de vue sécuritaire et environnemental, conclut le responsable des loisirs.

Phase 1 : 14 kilomètres ajoutés. Nouveaux sentiers : 41, 42, 43, 66, 67, 68, 76, 77, 79 et 80 à Gatineau et à Chelsea.

Phase 2 : 17 kilomètres ajoutés. Nouveaux sentiers : 53B, 58, 59 et 72B dans la région de Wakefield.

Avec les informations de Stu Mills de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !