•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Mooseheads sont déçus, mais tirent des leçons dans la défaite

Halifax a été éliminé en 5 parties par le Titan d'Acadie-Bathurst vendredi soir en séries de la LHJMQ. L'heure est au bilan.

Gardien de but en position accroupie, attendant un lancer.

La performance de Mathis Rousseau, notamment lors de la série contre le Titan d'Acadie-Bathurst, a été l'un des moments réjouissants dans la défaite.

Photo : Trevor MacMillan

Un sentiment de tristesse et de déception flottait autour du vestiaire des Mooseheads d'Halifax, après la défaite de 2 à 1 contre le Titan d'Acadie-Bathurst. Un revers qui signifie l'élimination au premier tour, après avoir été si près de créer une surprise.

Je mentirais si je disais qu'on n'est pas déçu, avoue l'entraîneur-chef, Sylvain Favreau. Oui, on l'est déçu.

Les Mooseheads menaient la série huitième de finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) 2 à 0. Halifax détenait aussi, lors du 4e match, une avance de deux buts et avait le Titan dans les câbles. Cependant, les Haligoniens n'ont jamais été capables de porter le coup fatal.

Deux joueurs de hockey sur la patinoire.

L'attaquant des Mooseheads, Robert Orr, à gauche, est pourchassé par Cole Huckins, du Titan, lors de la joute de vendredi soir.

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

« Nous étions les négligés dans cette série. On s'est mis dans une belle position pour gagner la série, on a même failli marquer en fin de partie (vendredi), on aussi a vu notre jeunesse, notre inexpérience. Il y avait l'élément de fatigue aussi. Il faut donner crédit au Titan. »

— Une citation de  Sylvain Favreau

Sans vouloir être jovialiste, Favreau ajoute que, dans la défaite, il y a une victoire.

Sylvain Favreau est debout devant la foule, derrière le banc des joueurs.

L'entraîneur-chef des Mooseheads d'Halifax, Sylvain Favreau, lors d'un match du 2 octobre 2021 à Halifax. Il dit que l'équipe a parcouru beaucoup de chemin depuis ce temps.

Photo : Gracieuseté : Trevor MacMillan/Halifax Mooseheads

C'est un bel apprentissage pour notre jeune groupe, j'ai des défenseurs de 16 et 17 ans qui jouent beaucoup de minutes, souligne le mentor. Ça promet pour le futur. C'est toute une expérience de jouer dans les séries éliminatoires et être capable de gérer les émotions.

Une des révélations de cette série, c'est la performance du gardien des Mooseheads, Mathis Rousseau. Âgé de 17 ans, le cerbère originaire de Boisbriand, au Québec, a été solide dans quatre des cinq parties.

Vendredi soir, Rousseau a bloqué 43 des 45 tirs dirigés contre lui. Mercredi, il a battu un record des Mooseheads avec 68 arrêts sur 72 offrandes lors des 6 périodes de prolongation. D'autres auraient cédé, lui, a protégé sa forteresse. Il ferait un bon gardien à la Citadelle d'Halifax, s'il se cherche un emploi!

Mathis a fait de gros arrêts. Il a gagné beaucoup d'expérience, affirme Favreau.

On ne voulait pas perdre, on voulait aller loin en hommage à nos joueurs de 20 ans, lance Mathis Rousseau, fortement déçu du résultat.

On a appris que les moments comme ceux-ci passent plus vite que tu le penses, explique-t-il. Il faut profiter (du temps) qui passe aussi en saison.

Le gardien souligne à grand trait que le groupe était solide. On a vécu des périodes plus difficiles durant la saison, ça nous a rapprochés.

Deux joueurs sont face à face pour une mise au jeu.

Le Titan a trimé dur pour venir à bout des Mooseheads.

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

L'équipe prenait déjà le chemin du retour vers Halifax. Dans les prochains jours, il y aura les rencontres d'après-saison, pour faire le bilan.

L'entraîneur sait déjà ce qu'il aimerait améliorer certains aspects de sa brigade défensive et polir le jeu de certains joueurs.

L'équipe est promise à un bel avenir, mais rien ne peut se concrétiser sans travail et sans effort, avoue l'entraîneur-chef, Sylvain Favreau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !