•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La boulangerie les Bâtards ouvre ses portes sur la rue Alexandre 

La boulangerie les bâtards.

La boulangerie les Bâtards a ouvert ses portes vendredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Trois amis du milieu de la restauration ont décidé d'ouvrir les Bâtards, une nouvelle boulangerie sur la rue Alexandre. Cette dernière a servi ses premiers clients ce vendredi. 

C’est la grande ouverture. Plein d’émotions, beaucoup de clients, on est vraiment contents, s’exclame Benoît Duclos, l’un des copropriétaires de la nouvelle boulangerie. 

On renaît en même temps que les règles qui tombent. On ouvre quelque chose de nouveau, ça amène un peu de fraîcheur dans ce deux, trois ans là un peu maussade, ajoute Daniel Charbonneau, chef cuisinier et copropriétaire du restaurant L'Empreinte.

« On fait notre soupe, on va avoir des légumes biologiques qui viennent de Cookshire-Eaton, on a des scones, on a des biscuits, on n’a pas juste du pain, et on a surtout beaucoup de plaisir.  »

— Une citation de  Benoît Duclos, copropriétaire de la boulangerie les Bâtards 

Les copropriétaires souhaitent aussi offrir des produits locaux et biologiques. 

On veut absolument avoir des noisettes du Québec, des produits qui viennent du Québec. On est capables de substituer ceux qui ne viennent pas du Québec, souligne Yannick Côté, le troisième copropriétaire de la boulangerie. 

C’est beaucoup plus compliqué, car on n’a pas un seul distributeur qui nous distribue tous nos produits. Il faut aller grappiller à droite et à gauche des produits de petits fournisseurs. Ça ne nous a jamais dérangés de faire ça, et ça fait des excellents contacts avec nos fournisseurs. Ça développe un réseau d’entrepreneurs locaux, se réjouit-il.

Si ce projet voit le jour, c'est un peu grâce à l'ancien locataire des lieux Jean-Claude Reinbold. Durant 25 ans, il a tenu la boulangerie la Mie de la couronne sur la rue Alexandre. 

C’est un bel héritage que Jean-Claude de la Mie de la couronne nous a laissé. Le levain de certaines recettes, l’endroit où les gens venaient depuis des années chercher du pain, c’est une belle passation, souligne Daniel Charbonneau. 

Aujourd’hui, je trouve ça super beau, car c’est au goût du jour. C’est bien correct que ce soit comme ça, c’est une autre génération, se réjouit quant à lui M. Reinbold. 

Avec les informations de Guylaine Charette 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !