•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau site du REFRAIN pour améliorer la découvrabilité des festivals

Une foule assiste à un festival.

Le Festif! de Baie-Saint-Paul en 2018

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Regroupement des festivals régionaux artistiques indépendants (REFRAIN), qui compte une centaine de festivals membres au Québec, a lancé jeudi, avec lerefrain.com (Nouvelle fenêtre), une nouvelle vitrine à l’ensemble des festivals de la province.

Ce site, qui mêle textes et vidéos, permet de découvrir des festivals par nom, par région ou encore par thème. Des collections thématiques sont aussi proposées comme Au bord de l’eau; Aux rythmes du monde; Bons vins, bonnes bières, bons festivals; ou encore Festivaler dans des lieux inusités; les Festivals pour les randonneurs et Ton long week-end de la fête du Travail.

Des petits festivals trop peu connus, selon le REFRAIN

Il y a des petits festivals qui méritent d’être davantage reconnus, estime Patrick Kearney, président du REFRAIN et directeur du festival Santa Teresa. 

Ce projet a été lancé après que le REFRAIN a identifié le potentiel sous-exploité de nombreux festivals. Quand tu es un amateur de films et de musique, tu ne connais pas tous les festivals de ce type qui se déroulent au Québec, explique-t-il. 

Le Festival international de jazz de Montréal, par exemple, dispose d’une grosse machine derrière lui, mais ce n’est pas facile pour un festival avec un petit budget de se promouvoir en ligne et sur les réseaux sociaux.

Faire venir des gens du Québec, mais aussi d’Europe

L’objectif est d’attirer des festivaliers et festivalières de tout le Québec – il y a un méga potentiel au Québec – mais aussi de l’international, surtout des pays francophones. Ce sera ainsi plus facile pour un amateur de musique de France de se créer un circuit touristique incluant des festivals au Québec, met en avant Patrick Kearney.

En regroupant leurs forces pour accroître leur visibilité numérique, les festivals membres du REFRAIN renforcent leur union, deux ans après le début de la pandémie qui les a poussés à se rassembler pour mieux faire face. 

Les festivals avaient besoin de cette plateforme, mais la pause forcée par la pandémie leur a permis de le faire, explique Patrick Kearney.

Avec la relance, c’est le timing parfait pour lancer ce site, mais aussi parce que les festivals ont atteint une belle maturité au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !