•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Majorique-de-Grantham veut éviter un autre drame

Une croix sur laquelle apparaît la mention "Emily Villeneuve, 5 11 2007, 9 10 2021".

Emily Villeneuve a été happée par un VUS à Saint-Majorique-de-Grantham le 8 octobre 2021.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Le coroner Jean Brochu vient de déposer son rapport sur l'accident qui a coûté la vie à la jeune Emily Villeneuve à Saint-Majorique-de-Grantham le 8 octobre 2021. Il émet une recommandation à la municipalité pour éviter la répétition d’un pareil drame.

L'adolescente de 13 ans marchait sur le boulevard Saint-Joseph vers 19 h lorsqu'elle a été happée par un véhicule utilitaire sport (VUS). Au moment de l'impact, elle s'était avancée dans la voie de circulation pour donner une indication routière à un camionneur immobilisé de l'autre côté de la chaussée.

La conductrice du VUS aurait été aveuglée par les phares du camion et n'aurait jamais vu la victime, qui portait des vêtements de couleur foncée dans un secteur mal éclairé.

Le coroner Brochu recommande à la municipalité de prendre tous les moyens possibles afin de limiter les risques pour les usagers vulnérables.

Cependant, la municipalité n’a pas attendu le dépôt du rapport du coroner pour agir, souligne la mairesse Line Fréchette.

La démographie de la municipalité a augmenté avec les années, donc la circulation est plus dense qu’elle était. On a mis des dos d'âne, des pistes cyclables. Il y a encore beaucoup à faire. On a donné le mandat à une firme, on est en discussions pour réduire les risques au minimum, souligne-t-elle.

De l’éclairage de rue doit par ailleurs être installé sous peu à l'endroit où l'accident est survenu.

D’ici à ce que ces mesures soient mises en œuvre, la municipalité demande à tous les usagers du secteur de faire preuve de prudence.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !