•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reinacimiento, la « renaissance » de Flora

LA couverture de l'album « Reinacimiento» de Flora.

Avec son premier mini-album « Reinacimiento », Flora se permet « d’expérimenter » et d’afficher ses vraies couleurs.

Photo : Radio-Canada / Photo : Kelly-Ann Daigle

Si le premier mini-album de Flora porte le titre de Reinacimiento (« renaissance d’une reine », en espagnol), c’est qu’il est le fruit de sa propre renaissance artistique. Avec ce projet, la Gatinoise se permet « d’expérimenter » et d’afficher ses vraies couleurs.

J’écrivais beaucoup de chansons d’amour tristes dans le passé, mais maintenant, mes sujets, c’est plus le féminisme [et] comment s’émanciper d’un amour toxique et retomber en amour avec soi-même, souligne l’artiste révélée au grand public sous le nom de Flora Stein à La Voix, en 2020.

Née d’un père mexicain et d’une mère québécoise, Flora chante à la fois en anglais, en espagnol et en français dans les quatre pièces figurant sur Reinacimiento.

L'artiste Flora avec une allumette allumée dans la bouche.

L'artiste gatinoise, Flora.

Photo : Kelly-Ann Daigle

Je voulais mettre de l'avant mes origines mexicaines [et] le métissage culturel. Je pense que c’est quelque chose qui mérite d'être vu au Québec, fait valoir celle que les téléspectateurs ont aussi vue et entendue au sein du clan Flores à la deuxième saison d’Un air de famille, en 2013. On parle anglais, français et espagnol chez moi. Ça fait partie de mon bagage.

« Depuis mon passage à La Voix et grâce au support que j’ai eu des gens de Gatineau, je me suis sentie comme si je pouvais me laisser aller. Je me donne le droit d'essayer [de nouvelles choses] et de voir où ça va me mener. »

— Une citation de  Flora, auteure-compositrice-interprète gatinoise

Un virage pop

Avec ce premier mini-album, l’artiste de 26 ans s’éloigne de ses influences folk et se tourne vers la pop expérimentale, mélangeant différentes sonorités. La pièce Bye Là (Baila) se distingue notamment par ses accents reggaeton.

[En grandissant], mes parents jouaient beaucoup de disco. Ma mère écoutait des balades ; ma sœur, du hip-hop ; et moi, j’ai grandi avec la pop de la radio, se rappelle celle qui habite désormais Montréal. Je ne pouvais pas me permettre de rester dans un seul style musical. J’ai envie de toucher à tout.

« J’ai une image très dynamique, colorée et joyeuse, mais j’ai quand même une profondeur. Toutes mes chansons ont une signification importante. Je suis plus que juste une fille souriante et bubbly. »

— Une citation de  Flora, auteure-compositrice-interprète gatinoise

L’importance de la famille

Née de parents musiciens, l’auteure-compositrice-interprète a pu compter sur l’aide de sa famille lors de la conception de Reinacimiento.

La chanson La Bruja, dont les paroles sont majoritairement en espagnol, a notamment été écrite avec son père, Ramon Flores.

C’est un grand parolier. Il me nourrissait de bonnes idées [et] ça m’a satisfait aussi parce que, des fois, j’apportais des choses et il me disait : "Wow, c’est tellement beau ce que tu as dit", [alors que] je ne suis pas fluide en espagnol. Il y a vraiment une complicité, raconte l’artiste.

Quant à Wild, la pièce a été créée avec l’aide de sa sœur aînée Cynthia. C’est une chanson plus sassy, avec de l’attitude, et ça allait bien avec sa personnalité, souligne sa cadette.

« Ma famille est toujours là. C’est eux qui me permettent de croire [en moi] et d’avoir des rêves fous. Ils font partie de moi et seront toujours dans ma musique. »

— Une citation de  Flora, auteure-compositrice-interprète gatinoise

Flora travaille actuellement sur divers projets, dont un deuxième mini-album, intitulé Living Room Confessions, cette fois aux influences r’n’b et folk, ainsi qu’un extrait de musique house, à paraître au cours de l’été.

Elle souhaite également écrire un projet entièrement en français. C’est ma première langue, alors je trouve ça important de le faire, mentionne-t-elle.

Entre-temps, Reinacimiento est déjà disponible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !