•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un candidat libéral confirmé malgré des propos peu nuancés sur les personnes LGBTQ+

Noel Semple lance sa campagne dans une cour d'école, entouré de membres de sa famille et du chef libéral Steven Del Duca.

Noel Semple lance sa campagne, entouré de membres de sa famille et du chef libéral Steven Del Duca.

Photo : Parti libéral de l'Ontario

Le libéral Noel Semple va demeurer candidat dans Etobicoke Centre en dépit d’arguments discutables exprimés alors qu’il était étudiant. Les faits ont été dévoilés vendredi par le Nouveau Parti démocratique.

M. Semple, qui est candidat dans Etobicoke Centre, a publié en 2004 un texte d’opinion dans le journal Varsity de l’Université de Toronto, dans lequel il s’opposait à une contribution de 0,69 $ par étudiant pour financer l’association LGBTQ+.

Il soutenait que les membres de la communauté LGBTQ+ n’étaient pas opprimés, qu’ils étaient des étudiants et des citoyens comme les autres, qui avaient certains comportements sexuels. M. Semple précisait dans le même article qu’il était en faveur du mariage entre partenaires de même sexe.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections 2022 en Ontario.

Dans un message sur les médias sociaux vendredi, le candidat a présenté ses excuses et dit comprendre avec le recul que ses propos et son ton aient pu être blessants, même s’il assure que là n’était pas son intention.

M. Semple, qui enseigne le droit à l’Université de Windsor, reconnaît que l'identité LGBTQ2+ est riche et complexe, et qu’il ne s’agit pas d’un ‘’ensemble de modèles de comportement sexuel’’

C'était ignorant de ma part de suggérer le contraire , a-t-il ajouté, en soulignant qu’il s’était familiarisé avec la vraie nature de l'homophobie et de la discrimination anti-LGBTQ2+ et s’était engagé à les combattre.

Les libéraux ont exclu cette semaine deux candidats, pour des écrits, dans leur passé, qui sont considérés comme homophobes. Le NPD se demandait si Noel Semple subirait le même sort.

Le chef libéral Steven Del Duca avait déclaré, lors d’un point de presse en début de journée, qu’il voulait disposer de toutes les informations avant de prendre une décision au sujet de son candidat.

Plus tard dans la journée, il a confirmé que M. Semple demeurait le candidat de son parti. Il y a 18 ans, Noel Semple a écrit un article dans un journal étudiant pour s’opposer à l’imposition d’une nouvelle cotisation. Dans ce même texte, il dénonçait les homophobes, les traitant de ''salauds''. Il n’était pas et n’est pas homophobe.

Les partis politiques ontariens avaient jusqu'à jeudi après-midi pour choisir leurs candidats en prévision des élections du 2 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !