•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investit plus de 81 M$ au port de Matane

Le port de Matane.

L'investissement permettra de prolonger de 50 mètres le quai existant et d'en construire un nouveau.

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

De passage à Matane vendredi après-midi, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a annoncé un investissement de 81 millions de dollars dans les infrastructures portuaires de la ville.

Cette somme servira à la mise à niveau du port et à le doter d'installations adéquates pour les 40 prochaines années.

La Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie avait présenté en début d’année au ministère des Transports un ambitieux plan de reconstruction des infrastructures portuaires, considérées comme inadéquates et désuètes depuis plusieurs années.

Québec répond à cette demande par un investissement de 36,4 millions de dollars dans la mise à niveau et de 44,9 millions pour reconstruire le quai, ajouter un deuxième poste à quai et aménager un espace d’entreposage.

La somme permettra donc de prolonger de 50 mètres le quai existant et de construire un nouveau quai est-ouest de 230 mètres, tel que demandé par la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

La directrice générale de la Société, Anne Dupéré, croit que de tels investissements vont améliorer l'attractivité du port de Matane.

En ayant un 2e poste à quai, ça nous donne plus de flexibilité. On peut augmenter le tonnage, on peut augmenter l'activité économique. C'est vraiment important qu'on puisse aussi ajouter un poste d'entreposage qui est primordial dans un port alors qu'on était vraiment limité au port de Matane, explique-t-elle.

Plan du projet de mise à niveau du port de Matane.

Le quai existant (nord-sud) de 236 mètres serait reconstruit et prolongé de 50 mètres vers le nord (partie en jaune). En rouge : construction d’un nouveau quai est-ouest de 230 mètres et d’une aire d’entreposage supplémentaire de 11 450 m2.

Photo : Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

Pour le maire de Matane, Eddy Métivier, cette annonce permettra à la ville de se démarquer comme un véritable carrefour intermodal entre le transport routier, ferroviaire et maritime.

C’est l’aboutissement de plusieurs années de longues démarches qui ont été faites par les gens d’affaires, la Ville et tous les partenaires pour arriver à avoir un second souffle, une nouvelle vie pour notre port de mer, réagit-il.

« Nous sommes des plus heureux de cette belle annonce qui va donner une longévité accrue à notre port et qui va satisfaire le développement économique pour des générations à venir. »

— Une citation de  Eddy Métivier, maire de Matane
Chantal Rouleau en train de prononcer un discours en compagnie du maire de Matane, présent en visioconférence.

La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a procédé au dévoilement de l'annonce en compagnie du maire de Matane, Eddy Métivier.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se réjouit de l'annonce qu'il considère comme une réussite à ajouter à son bilan.

Des annonces comme celles-là, l'ensemble des ministres et le premier ministre sont le bienvenu en toutes circonstances pour venir les faire. Ça tend à démontrer qu'il n'y a pas de différences entre un député au pouvoir ou dans l'opposition quand on regarde l'ampleur des annonces dans la circonscription, explique-t-il.

« Quand on a de bons projets, de bons porteurs de dossiers, un bon député, une conjoncture favorable et de la volonté politique, ça donne de bons résultats et j'en suis très fier. »

— Une citation de  Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Un port plus dynamique

Le directeur général de Développement économique Matanie, Jean Langelier, accueille aussi très favorablement la nouvelle. Selon lui, l'augmentation de la capacité de trafic et de la capacité d'entreposage du port va permettre d'améliorer l'attractivité économique de Matane.

Nous travaillons avec Investissement Québec international et on arrive en disant qu'on augmente notre capacité portuaire, notre capacité d'entreposage, donc on favorise l'implantation de nouvelles entreprises, explique-t-il.

L’an dernier, le volume de marchandises transbordées au quai commercial a augmenté de 38 %. Près de 300 000 tonnes métriques de marchandises transitent par le port chaque année.

Selon les données du gouvernement du Québec, les activités au port de Matane génèrent près de 750 emplois directs et indirects. Environ 80 PME gravitent autour des installations portuaires de Matane, situées tout près du parc industriel.

Un panneau annonçant la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

La Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie est chargée de la gestion des ports de Matane, Rimouski, Gros-Cacouna et Gaspé

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Le quai commercial est notamment utilisé pour l’exportation des pâtes et papiers vers l’Asie et le transport d’équipements lourds d’éoliennes. Le port de Matane est aussi le lien maritime traditionnel avec la Côte-Nord.

Le gouvernement du Québec est propriétaire du port de Matane depuis le 30 mars 2020. Ottawa avait alors cédé à la province quatre ports, soit ceux de Matane, de Rimouski, de Gros-Cacouna et de Gaspé.

Leur gestion est assurée par la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, dont le siège social est à Matane.

Avec les informations de Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !